MAROC
03/08/2015 13h:20 CET | Actualisé 03/08/2015 13h:58 CET

En 1987, des opposants palestiniens préparaient un coup d'État contre Hassan II

HISTOIRE - Lors d'une interview diffusée sur la chaîne Al Arabiya le vendredi 31 juillet, l'ex-ambassadeur palestinien Atef Abou Bakr a révélé que le Fatah conseil révolutionnaire, un mouvement palestinien qui était en désaccord avec la ligne politique du Fatah, avait fomenté un coup d'État contre Hassan II au milieu des années 80.

"En 1987, des armes ont été envoyées au Maroc. Le roi Hassan II avait un itinéraire obligé: en sortant du palais, il passait près de l'hôtel Hilton. A la droite de l'hôtel, il y avait un bois. Sept kalachnikovs et deux lance-roquettes, ainsi que des grenades ont été dissimulées", révèle l'ancien ambassadeur.

Selon Atef Abou Bakr, l'opération devait se dérouler comme suit: "le convoi sera stoppé avec des roquettes, qui détruiront le blindage du véhicule, ensuite, le travail sera achevé à la kalachnikov." Toujours selon l'ex-diplomate palestinien, "ce plan a été préparé en collaboration avec une partie de l'opposition marocaine de l'époque, qui entretenait des relations avec la Libye, qui a par ailleurs assuré l'approvisionnement en armes".

L'opération sera, par la suite, annulée, en raison "des craintes quant à une réaction marocaine, mais aussi parce que les relations maroco-libyennes ont connu une amélioration, lorsque le Maroc a livré à la Libye Omar El Mhichi", un opposant libyen qui a vécu au Maroc jusqu'à son rapatriement en Libye, en 1984, année où il sera exécuté par Kadhafi.