ALGÉRIE
03/08/2015 13h:07 CET | Actualisé 03/08/2015 13h:07 CET

Conflit à la dure à El Hadjar : des travailleurs armés de gourdins et barres de fer bloquent le complexe sidérurgique

Archives

Le complexe sidérurgique d'El Hadjar était totalement paralysé lundi par un groupe d'une soixantaine de travailleurs de l’unité ArcelorMittal Pipes and Tubes (AMPTA), ex unité de Tuberie sans soudure (TSS), rapporte l'agence APS.

C'est un "blocus à l'ancienne, à la dure", observe un connaisseur du site industriel d'El Hadjar et de ses unités. Les travailleurs en question sont en grève depuis trois mois et exigent une augmentation des salaires et une révision du barème des primes.

Une grève déclarée illégale par une décision de justice prononcée il y a une quinzaine de jours. Loin de dissuader ces travailleurs qui ont durci leur mode d'action en passant au blocus général du complexe depuis dimanche.

"Les protestataires utilisent des gourdins, des barres de fer et des blocs de pierres pour empêcher, depuis dimanche, l’entrée au complexe qui emploie 5.000 travailleurs dans diverses unités industrielles" rapporte l'agence de presse APS.

Une situation sans précédent

C'est une "situation sans précédent" assurent des responsables d'unités en relevant que les grévistes qui organisent le blocus ne permettent pas aux entreprises d'assurer le service minimum.

Le chargé de la communication à ArcelorMittal Algérie, Mohamed Kedeha, a lancé une alarme. Selon lui, les installations industrielles sont menacées du fait de la paralysie de l’usine à cause d'un différend qui "ne la concerne pas", selon lui.

Ce blocus mené par les travailleurs de l'AMPTA place le "complexe d’El Hadjar et les installations industrielles du site hors de tout contrôle, "une situation jamais observée auparavant", a-t-il indiqué.

L'entreprise AMPTA, détenue à 70 % par ArcelorMittal et à 30 % par Sider, est dans une mauvaise posture avec un recul de sa production du fait de son incapacité à "satisfaire aux normes compétitives", note aps.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.