MAROC
02/08/2015 10h:23 CET | Actualisé 02/08/2015 10h:45 CET

Les dix tubes marocains de l'été

Une playlist 100% marocaine pour vous accompagner cet été
Youtube
Une playlist 100% marocaine pour vous accompagner cet été

MUSIQUE – A la plage, au bureau ou lors de vos trajets en voiture, la musique vous accompagne partout où vous êtes, s'adaptant au contexte et aux ambiances. Le HuffPost Maroc liste pour vous dix chansons marocaines au potentiel de tube que vous écouterez en boucle cet été. Rap, balades ou encore sonorités électro, voici les dix tubes de l'été.

Sef Seyef – Cravata

Un million de vues en à peine une semaine. La recette du groupe Cravata séduit les internautes marocains : une ambiance entre Pirate des Caraïbes et Hek Lili Nifi de Barbapappa, une dose de bonne humeur et un son idéal pour accompagner l'été. Sur Youtube, les commentaires sont majoritairement positifs. Faire rire en musique, ce n'est pas donné à tout le monde.

Lm3allem – Saad Lamjarred

Avec ses 88 millions de vues, Lm3allem de Saad Lamjarred est l'une des vidéos marocaines les plus visionnées de l'histoireYoutube. Le dernier single de l'artiste marocain doit son succès à ses rythmes électro taillés pour les clubs du royaume. Aussi, le clip réalisé par Amine Rouani (le réalisateur de L'Couple, Al Khawasser, entre autggres) et dont l'esthétique pop art façonnée par les costumes de Hassan Hajjaj, fédère les fans du chanteur.

Kayna wla Makaynach – Ahmed Chawki

La vidéo d'Ahmed Chawki enregistre 24 millions de vues depuis sa publication fin mai 2015 et tourne en boucle sur les radios marocaines. Si le son est efficace, le texte n'est pas du goût de tout le monde. Il a été qualifié de "sexiste" par des magazines féminins et certains féministes. Ahmed Chawki avait enfoncé le clou lorsqu'il avait défendu la poursuite à l'encontre des deux filles d'Inezgane, poursuivies pour attentat à la pudeur alors qu'elles avaient porté des robes.

Derti Liya Tyyara – Asma Lmnawar

Avec Derti Liya Tyyara, Asma confirme son positionnement musical orienté vers le khaliji. L’artiste avait signé l’an passé Hakawa, une chanson pop dont le clip a été tourné à bord du tramway casablancais. La voix puissante de la chanteuse marocaine et son texte léger où elle évoque sur un rythme dansant une rupture d'amour semblent séduire. Près de 6,5 millions d'internautes ont écouté la chanson sur Youtube depuis sa sortie.

TJR – Don Bigg feat. Ahmed Soultan

Le premier single extrait de Talet, le troisième album de Don Bigg semble séduire un public large, profitant de ses nombreuses diffusions sur les ondes marocaines. Dans TJR, le rappeur le plus connu du royaume s'adresse à son fils, accompagné du chanteur Ahmed Soultan qui assure des versets en amazigh. Dans le clip, le rappeur XXL mise sur une esthétique roots avec des scènes tournées à la campagne, mettant en avant de beaux paysages du bled.

Danse de la joie – Gad El Maleh & Lima Project

Sur un rythme qui rappelle le célèbre Mama du chanteur marocain Saïd Mouskir, le comédien et humoriste se met à la chanson et se fixe le défi d'être sur toutes les lèvres cet été 2015. La recette est simple et efficace : célébrités, clip avec des fans déchaînés, musique entrainante et paroles à l'humour efficace. Le clip a en quelques semaines dépassé le million de vues.

Lyoum – K-Tone

Que serait une playlist de l'été sans une balade romantique ? C'est le chanteur K-Tone qui s'y colle dans Lyoum, un titre nostalgique empreint de mélancolie. Le refrain est entrainant et le texte catchy. Le DJ originaire de Marrakech squatte la 4ème place du célèbre Top 30 de la station pour jeunes Hit Radio.

Dahek – Muslim

Avec 2,6 millions de vues depuis sa sortie début juin, le titre Dahek du rappeur Muslim semble bien parti pour devenir un des tubes de l'été. C'est que Mohamed Mezouri, plus connu sous son nom de scène Muslim, a un franc parler qui touche le public. Dahek est dans la lignée de ses titres précédentes, très inspiré du rap US des années 90. Muslim y parle de son statut d'artiste et comment il a changé son rapport à son entourage et à la société.

Ana kanbghik ana – H-Kayne & DJ Van

Après avoir produit le tube Enty de Saad Lamjarred, DJ Van s'est fixé comme objectif de relancer le groupe de rap H-Kayne. Dans Ana kanbghik ana, où le rap band meknassi reprend la célèbre chanson de Abdelhadi Belkhayat du même nom, les H-Kayne surfent sur la vague de rap patriotique et chantent leur amour pour le Maroc. Le groupe se défend néanmoins d'être des "lèche-bottes". Le titre doit son succès à la popularité du titre original du grand Belkhayat et à la production de qualité assurée par le Red One local, DJ Van.

Makayen Bass – Fayçal Azizi

Avec Makayen Bass, Fayçal Azizi, ayant fait ses premiers pas au sein du groupe K'lma, veut réitérer le succès de son le très entêtant Hak a Mama. Le chanteur et comédien reste dans son registre de prédilection : la chanson à texte, tout en lui incorporant des touches contemporaines et en misant sur des refrains entêtants. Makayen Bass rappelle d'anciennes chansons de Abdelouhab Doukkali remises au goût du jour.