ALGÉRIE
01/08/2015 11h:06 CET | Actualisé 01/08/2015 11h:11 CET

Moscou: signature d'un procés-verbal pour l'intensification de la coopération entre l'Algérie et la Russie

L'Algérie et la Russie ont décidé ce jeudi 30 juillet, lors de la 7e Commission mixte de coopération à Moscou (Russie) de booster leur coopération dans le secteur des énergies, a annoncé hier le cabinet américain Platts, qui se présente comme "leader mondial" dans le domaine de l'information sur l'énergie. Un procès-verbal a été signé à l'issue de cette session, englobant plusieurs recommandations multi-sectorielles visant le développement et le raffermissement des relations bilatérales.

Abderrahmane Benkhalfa, ministre des Finances, a co-présidé ce weekend à Moscou, avec le ministre russe de l'Energie, Alexander Novak, les travaux de la 7éme session de la Commission intergouvernementale mixte de coopération algéro-russe.

Le ministre était à la tête d'une délégation composée des représentants des différents départements ministériels, qui ont pris part à cette rencontre. Celle-ci a été sanctionné par la signature d'un procès-verbal englobant plusieurs recommandations multisectorielles visant le développement et le raffermissement des relations bilatérales, rapporte de ce côté l'APS.

Les deux parties ont, ainsi, convenu de la programmation de plusieurs réunions de groupes de travail dans des secteurs économiques, commerciaux, scientifiques et techniques, liés aux finances, aux banques, aux énergies, aux ressources en eau et au transport, notamment maritime.

Les deux pays envisagent d'intensifier leur coopération, dans un contexte marqué par la chute des prix du baril. Une conjoncture qui menace les deux économies. La Russie, dont les projets communs avec l'Algérie dans le domaine du pétrole et du gaz sont assez limités, constate Platts, s'est dite intéressée par le marché algérien du pétrole, du gaz, de l'agriculture et du transport.

Les compagnies russes Gazprom Neft, Lukoil, Russneft et Bashneft ont notamment exprimé leur intérêt pour le marché algérien, a annoncé le ministre russe de l'Energie, Alexander Novak. Ce dernier a tenu à rappeler "la relation historique entre les producteurs russes et Sonatrach".

Il a aussi rappelé que Gazprom et la compagnie algérienne avaient découvert en 2014 les hydrocarbures sur El Assel (Tindouf), affirmant par la même occasion que Rosneft et Stroitransgaz vont continuer à développer des réserves de pétrole et de gaz dans le bloc 245, dans le sud de l'Algérie.

Alexander Novak, relayé par Platts, a toutefois affirmé que les deux pays n'ont pas évoqué une éventuelle coopération pour soutenir l'impact de la chute des prix du baril.

M. Benkhalfa, de son côté, a pourtant "insisté sur la nécessité d'élargir la coopération institutionnelle intersectorielle, de fixer les échéances pour la réalisation des différentes actions convenues et de travailler ensemble pour valoriser les ressources pétrolières et gazières dans l'intérêt du développement des deux pays", relate l'APS.

L'Algérie, représentée par son ex-ministre de l'énergie Youcef Yousfi et la Russie appelaient à la fin de l'année dernière les pays membres et non-membres de l'OPEP à conclure un accord, pour booster les prix du pétrole, rappelle ce cabinet américain.

En marge de cette 7e session, les représentants de l'entreprise publique Ferrovial et le groupe russe Uralgonzavod ont signé un accord de partenariat.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.