ALGÉRIE
28/07/2015 15h:45 CET

Merouane Benahmed, un ancien du GIA algérien, assigné à résidence en Bretagne, écroué

Merouane Benahmed, un ancien du GIA, encombrant pour les autorités françaises
Capture d'écran
Merouane Benahmed, un ancien du GIA, encombrant pour les autorités françaises

Un ancien membre du Groupe islamique armé (GIA), condamné à mort par contumace en Algérie et assigné à résidence à Châteaulin (Finistère), a été condamné, ce mardi à Quimper, à quatre mois de prison et écroué, pour n’avoir pas respecté les obligations liées à cette mesure, a-t-on appris auprès de la préfecture.

Merouane Benahmed, qui a été écroué à Brest, ne s’est notamment pas présenté lundi à la gendarmerie, alors qu’il est dans l’obligation de le faire quatre fois par jour, selon la même source.

L’homme, qui a fui l'Algérie en 1999, a été condamné à dix ans de prison en France dans le cadre de l’affaire dite des filières tchétchènes, soupçonnées de projeter des attentats à Paris. Libéré en 2011, il vit depuis quatre ans sous le régime de l’assignation à résidence, la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) ayant refusé son extradition.

Il est arrivé le 20 juillet à Châteaulin, commune de 5000 habitants, après avoir passé plus de six mois dans le Maine-et-Loire.

Sa présence dans la commune de Beaupréau, puis à Segré, en Anjou, avait suscité l’inquiétude des habitants en début d’année, dans le contexte des attentats de Paris. Son installation dans le Finistère inquiétait aussi la municipalité de Châteaulin.

LIRE AUSSI : France: un ancien du GIA transféré dans le Finistère, selon la préfecture

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.