24/07/2015 14h:42 CET | Actualisé 24/07/2015 15h:01 CET

Le budget armement du Maroc devrait considérablement augmenter d'ici 2025

DR

ARMEMENT - Le budget armement du Maroc devrait subir une nette augmentation d'ici 2025. C'est ce qu'annonce l'étude "Marchés de la défense évoluant rapidement" menée par le cabinet de conseils Frost & Sullivan.

Pour ce dossier, le cabinet américain s'est penché sur les dépenses du Maroc, du Koweit, de la Colombie, de Singapour et la Malaisie dans le secteur de l'armement. Il en ressort que ces cinq pays devraient voir leurs achats fortement augmenter dans les dix prochaines années dans ce domaine: les dépenses devraient ainsi passer de 38,73 à 55,51 milliards de dollars, soit une augmentation de 3.7% par an.

Le rapport note que "contrairement à des économies leaders en pleine transition comme l'Inde, la Corée du Sud, les Emirats arabes unis ou le Brésil, les cinq pays choisis pour cette étude tentent toujours de développer une base industrielle pour diminuer leur dépendance vis-à-vis de l’équipement venant de l'étranger. Leur volonté politique est plus forte que leurs moyens financiers et leurs infrastructures"

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette situation. Il y a tout d'abord la difficulté à trouver une place sur un marché ultra compétitif qui laisse peu d'opportunités aux nouveaux arrivants, à moins qu'ils ne disposent de certains avantages comparatifs, comme le prix pour la Colombie ou la technologie pour Singapour.

"Investir dans la technologie étrangère haut de gamme permet de remplir trois objectifs" explique Alix Leboulanger, analyste de Frost & Sullivan. "Réaliser des programmes de modernisation, consolider la base industrielle locale et créer de l'emploi. Cela demandera une régulation efficace et facilement applicable pour créer un environnement stable afin d'attirer des investissements étrangers et des partenariats industriels. La question du manque de personnel qualifié et d'infrastructures doit également être réglée".

"A cause des challenges financiers en Malaisie et au Maroc, ainsi qu'une dépendance aux revenus liés au pétrole au Koweit, les dépenses restent en dessous de ce qui était attendu" conclut Alix Leboulanger. "En fait, la Colombie, le Koweit, la Malaisie, le Maroc et Singapour devraient dépenser 21% de leur budget total dans l'armement, soit environ 9,77 milliards de dollars par an, dans de nouveaux équipements".

LIRE AUSSI: