20/07/2015 08h:03 CET | Actualisé 20/07/2015 13h:38 CET

Uber disponible dès le 21 juillet à Casablanca

Near the UBS building in Midtown Manhattan waiting for someone.
JLaw45/Flickr
Near the UBS building in Midtown Manhattan waiting for someone.

CASABLANCA - Uber sera opérationnel dès demain à Casablanca, avec un service restreint. La start-up californienne sera "dans un premier temps en phase de calibrage, avec un service restreint jusqu’à notre lancement officiel dans quelques mois. Lors de cette phase initiale, nous analyserons nos opérations sur le terrain et procéderons aux ajustements nécessaires afin de mieux servir les Casablancais" a annoncé à Telquel Meryem Belkziz, directrice générale d’Uber Maroc.

Alors que le service Uber Pop a créé de nombreuses polémiques à l'étranger, la compagnie annonce que c'est UberX qui sera disponible demain à Casablanca. "Nous ne lançons pas UberPop mais UberX avec des partenaires agréées qui se conforment parfaitement à la loi", a poursuivi Meryem Belkziz. "Aussi, nous n’anticipons pas de blocage au niveau des autorités. De manière générale, Uber est pro régulation et est engagé à travailler avec les villes qui le souhaitent pour améliorer la mobilité de leurs citoyens via l’utilisation des nouvelles technologies et du big data".

Qu'est-ce qu'Uber?

Lancé en Californie en 2010, Uber a, en cinq ans d'existence, étendu son service à plus de 300 villes dans le monde. Le concept ? Mettre "en relation utilisateurs et chauffeurs" en offrant une solution de transport via une application mobile. Il suffit donc de se rendre sur l'application Uber, et de renseigner l'heure et le lieu auquel on souhaite disposer d'un taxi. L'application se charge de communiquer à l'utilisateur toutes les informations nécessaires sur le chauffeur ainsi que sur le véhicule, et permet de payer par carte bancaire une fois arrivé à destination. En attendant le véhicule, le client peut également le localiser et suivre son cheminement en temps réel. L'application Uber permet aussi de noter le chauffeur afin de permettre à l'entreprise d'évaluer la qualité de son personnel.

LIRE AUSSI:Uber à Casablanca? C'est pour bientôt