MAGHREB
16/07/2015 11h:39 CET | Actualisé 16/07/2015 11h:41 CET

Tunisie: Le journal La Presse diffuse une intox sur Aymen Abdennour et plagie un texte dans le même article!

Capture ecran

Mardi 14 juillet, un article dans le journal La Presse, a annoncé la signature officielle d'Aymen Abdennour à Manchester United.

Le titre est sans équivoque: "Abdennour à Manchester United, c'est fait!".

Pourtant, deux jours après la publication de l'article, Aymen Abdennour n'a encore signé nulle part!

Certes, le défenseur international tunisien est l'une des attractions de ce mercato estival, mais aucune annonce n'a été officiellement faite.

La Presse, plagie et véhicule une fausse information

Pour La Presse, le défenseur a signé à Manchester... et aurait déclaré "j’avais fait le tour de la question. Après six ans, je devais prendre un nouveau départ".

Dans son article, le quotidien s'est même permis de donner le numéro du défenseur à Manchester, il "portera le numéro 5", son salaire "340 000 euros mensuels" et le prix du transfert "21 millions d'euros".

Or les clubs concernés n'ont rien annoncé sur leur site officiel, mais surtout le journal tunisien a copié-collé la quasi-totalité de son article d'un texte antérieur publié notamment le 15 juin dernier par un club de football amateur de la région parisienne.

Le post Facebook, humoristique semble-t-il, annonçait la signature d'un certain Nel Suarez dans le club d'Ascair Paris Football.

>> Voir le post Facebook du club amateur francilien

Le HuffPost Tunisie a comparé les passages de ce post facebook avec l'article du journal francophone tunisien.

Ci-dessous les "différences" entre l'article paru dans La Presse mardi dernier et le post Facebook du club amateur. Les passages propres à La Presse sont en gras. Le reste est identique dans les deux textes.

Après un long bail avec l'AS Monaco, Aymen Abdennour a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure. Destination le club mancunien.

"J’avais fait le tour de la question. Après six ans, je devais prendre un nouveau départ". Ces mots sont signés Aymen Abdennour, quelques minutes après sa signature avec Manchester United. le défenseur central n’a pas réussi à se mettre d’accord avec sa désormais ancienne formation pour une prolongation qui a longtemps semblé sur la bonne voie. Les deux parties concernées étaient d’accord sur la durée (trois ans), pas sur la rémunération. Le joueur, âgé de 25 ans, souhaitait 300 000 euros mensuels. Son club ne lui en proposait "que" 250 000. A Manchester United, il en touchera 340 000. Jackpot.

La bonne affaire n’est pas que financière. Sportivement, celui qui portera le numéro 5 va évoluer dans une équipe disputant la Ligue des champions la saison prochaine. Cet argument a également pesé lourd dans la balance alors qu’aucun de ses prétendants ne pouvait lui offrir une telle perspective à court terme.

"On ne peut pas refuser un tel club…"

Acheté 21 millions d’euros, le natif de Sousse va également faire profiter sa nouvelle formation de ses qualités de meneur, unanimement saluées par les différents entraîneurs qui l’ont dirigé depuis le début de sa carrière. Dans un effectif aussi talentueux que jeune, son expérience des grands rendez-vous ne sera pas superflue.

Dans sa hâte, la Presse a paradoxalement oublié que l'AS Monaco disputera également la Ligue des Champions l'an prochain.

Un joueur convoité par les plus grands clubs

Arrivé à l'As Monaco en Janvier 2014, en provenance de Toulouse, pour un montant de 15 millions d'euros, Aymen Abdennour était déjà entré dans l'Histoire du football tunisien en devenant le plus gros transfert tunisien de tous les temps, détrônant Youssef Msakni, transféré de l'Espérance Sportive de Tunis à Lekhwiya au Qatar pour 11,5 millions d'euros en janvier 2013.

Le défenseur central de 25 ans plaît à plusieurs grands clubs européens et fait l'objet de diverses rumeurs... Après l'avoir vu se rapprocher de Tottenham et Arsenal au mois de mai, le Bayern Munich au moins de juin, l'Atletico Madrid au début du mois de Juillet, c'est l'AC Milan qui tiendrait la corde pour l'enroler selon plusieurs sites spécialisés.

LIRE AUSSI: Le poète Sghaïer Ouled Ahmed n'est pas mort

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.