MAGHREB
15/07/2015 13h:42 CET | Actualisé 15/07/2015 13h:42 CET

"L'ascension d'une Nation": Tahar Manaï a réussi à faire flotter le drapeau tunisien sur le plus haut sommet d'Europe

Facebook/Lascension dune nation

En attendant de devenir le premier alpiniste tunisien à grimper l'Everest, le tunisien Tahar Manaï a réalisé un premier objectif de taille celui de brandir le drapeau tunisien sur le plus au sommet de l'Europe, le Mont Elbrouz en Russie.

Le 11 juillet dernier, Tahar Manaï a posté des photos sur sa page Facebook en montrant sa joie d'avoir permis à "la Tunisie d'être sur le toit de l'Europe!".

"Sur une trentaine d’alpinistes, seule une douzaine a atteint le sommet. Mes pensées vont directement à mon pays, qui vit aujourd’hui des heures tragiques, ainsi qu'au Népal qui tente de se reconstruire depuis le séisme d'avril dernier... Je pense enfin tout particulièrement à Nima, mon ami, mon guide ! Je suis heureux et fier d'avoir réussi ce sommet, je vous le dédie à tous.Tahia Tounes !" a-t-il posté, pleins d'émotions.

Son post a fait le buzz sur les réseaux sociaux, puisqu'il totalise à ce jour près de 400 partages sur Facebook!

L'article se poursuit sous le diaporama

Galerie photoTahar Manaï sur le toit de l'Europe Voyez les images

L'Everest toujours en ligne de mire

Le jeune tunisien de 26 ans et résidant en France avait été interrompu lors de sa première tentative d'ascension de l'Everest par le puissant séisme qui a frappé le Népal le 25 avril dernier et fait des milliers de victimes.

Le tremblement de terre de magnitude 7.9 qui avait dévasté le Népal a fait plus de 3.000 morts et plus de 6.500 blessés. Les violentes répliques ont également provoqué une avalanche sur le Mont Everest. L'alpiniste tunisien Tahar Manaï, qui préparait son ascension pour l'Everest au Népal, a subi la catastrophe de plein fouet.

Après s'être entraîné pendant plusieurs années, l'alpiniste se préparait à réaliser son rêve: atteindre le "Toit du monde", le drapeau tunisien à la main et surtout dans le coeur.

Tout le matériel de Tahar Manaï aurait été englouti sous la neige, ce qui laisserait peu de chances à l’ascension de se poursuivre dans de bonnes conditions cette année.

Après l'ascension du Mont Elbrouz, Tahar Manaï pourra de nouveau retenter l'Everest "en avril-mai 2016".

LIRE AUSSI:Séisme au Népal: les incroyables images de l'avalanche qui a frappé le camp de base de l'Everest (VIDÉO)

Pour Tahar Manaï, l'Everest est encore un rêve qui deviendra bientôt réalité. Originaire de Sousse et vivant en France, il se voit déjà la tête dans les nuages, sur le "Toit de l'Europe déjà" et ensuite sur "le Toit du monde!".

Après l’Algérien Nadir Dendoune (qu’il a d’ailleurs rencontré) et le Marocain Nacer Ibn Abdeljalil, ca sera au tour du Tunisien d’entreprendre la rude ascension du Mont Everest dans la chaîne de l’Himalaya, et d’y hisser le drapeau de son pays.

Le rendez-vous est donc fixé au Printemps 2016 et les séances de préparation vont bon train pour le projet baptisé "L’ascension d’une Nation".

"Il y a un double sens ici: L’ascension de notre nation jeune qui essaie de trouver son unité, d’aller vers la démocratie et de panser les blessures du passé et puis l’ascension physique qui mènera à brandir notre drapeau sur le toit du monde", avait expliqué Tahar Manaï au HuffPost Tunisie l'an dernier.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.