MAROC
14/07/2015 17h:57 CET | Actualisé 14/07/2015 18h:03 CET

Casablanca: Une souris provoque la panique dans la mosquée Hassan II et inspire les internautes

La souris qui a provoqué la panique dans la mosquée Hassan II inspire les internautes
La souris qui a provoqué la panique dans la mosquée Hassan II inspire les internautes

PANIQUE - 81 blessés, dont une majorité de femmes. C'est le bilan de l'incident survenu hier, lundi 13 juillet, dans la mosquée Hassan II. La cause? L'entrée d'une souris dans l'aile réservée aux femmes, créant ainsi un mouvement de panique.

L'affaire, qui a pris des proportions rocambolesques, a mobilisé la police du Grand-Casablanca, ainsi que la wilaya de la région, qui se sont toutes deux exprimées sur le sujet. Les services de Khalid Safir ont entériné, cet après-midi, la version de la police, qui faisait état "d'un mouvement de panique qui s'est produit dans la nuit de lundi à mardi sur l'esplanade de la mosquée Hassan II à Casablanca".

Selon la wilaya du Grand-Casablanca, "une souris a effleuré le pied d'une femme" qui priait. A la vue de la souris, cette dernière a poussé des cris, effrayant ainsi les autres femmes, qui ont couru vers la sortie dans la panique. Eux aussi effrayés par les cris qui venaient de l'aile des femmes, les hommes ont quitté la mosquée dans la hâte, horrifiés.

Au total, ce sont près de 81 fidèles qui ont été blessés. Si la plupart ne souffrent que de blessures légères, ou se sont évanouis lors de l'incident, une femme enceinte devra être hospitalisée, après qu'elle s'est cassé la jambe en courant vers la sortie.

La wilaya du Grand-Casablanca a démenti les rumeurs faisant état d'une explosion due à un court-circuit dans la mosquée, ou encore à un phénomène de vagues-submersions comme certains médias l'ont rapporté pour expliquer le mouvement de panique.

Citant le conservateur de la Fondation de la mosquée Hassan II, un communiqué de la MAP, paru plus tôt dans la matinée, rappelle qu'immédiatement après l'incident, l'administration de la Fondation a réagi, avec l'aide de l'imam, pour rétablir le calme dans la mosquée, où la prière d'Assobh a été accomplie en son temps et dans des conditions normales.

L'affaire n'a pas manqué d'inspirer les internautes, qui ont rivalisé d'humour en postant des images détournées sur les réseaux sociaux:

Galerie photo La souris de la mosquée Hassan II inspire les internautes Voyez les images

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.