ALGÉRIE
08/07/2015 11h:10 CET | Actualisé 08/07/2015 11h:34 CET

Violences à Ghardaïa : la "défaillance" de l'Etat est "flagrante" selon la LADDH

manif alger"Des Algériens meurent à Ghardaïa: inacceptable" s'indigne la Ligue Algérienne de défense des droits de l'homme (LADDH) dans un communiqué rendu public aujourd'hui exprimant sa "consternation" et son "regret" face à l'escalade des violences à Ghardaïa "notamment à Guerrara et Berriane".

La LADDH s'inquiète d'une escalade de violence qui met le "droit à la vie en péril", elle met en cause la responsabilité de l'Etat. "Ni la protection des biens, ni celle des personnes ne sont désormais garanties malgré l’immense déploiement sécuritaire dans la région" constate la Ligue en soulignant que la défaillance de l'Etat est "flagrante"

"La LADDH rappelle que la protection des biens et des personnes est la responsabilité de l’Etat qui devrait œuvrer inlassablement et par tous les moyens pour les garantir dans le respect des principes des droits de l’Homme".

L'ONG appelle à "l’arrêt immédiat des violences" et à ce que "chaque partie œuvre au retour au calme afin de créer un climat favorable pour un dialogue qui peut mener vers des solutions durables".

Elle exhorte les universitaires, les médias, les partis politiques, les syndicats, le mouvement associatif et tous les acteurs politiques et sociaux "à s’investir davantage dans la réflexion, le dialogue, l’analyse et les propositions afin de contribuer à trouver des issues à la crise de la wilaya de Ghardaïa marquée par des violences récurrentes plongeant les citoyens dans un cauchemar interminable et dans un climat de peur intenable".

.La Ligue se dit prête à prendre part à toute initiative de la société civile "susceptible de contribuer à ramener le calme à Ghardaïa et à préparer le terrain pour une solution durable et définitive".

Les villes de Berriane et Guerrara dans la Wilaya de Ghardaïa sont le théâtre de violences entre groupes de jeunes qui ont fait selon les derniers bilans - provisoires - 19 morts et des dizaines de blessés.

LIRE AUSSI : Ghardaïa : au moins 15 morts dans la nuit de mardi à mercredi

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.