MAROC
07/07/2015 12h:04 CET | Actualisé 07/07/2015 14h:47 CET

Mawazine 2015: La HACA juge irrecevable la requête de Benkirane

Le CSCA juge que la demande d'Abdelilah Benkirane ne rentre pas dans ses prérogatives
DR
Le CSCA juge que la demande d'Abdelilah Benkirane ne rentre pas dans ses prérogatives

MÉDIAS – Le verdict est tombé. La Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) a jugé "irrecevable en la forme" la demande du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane qui avait saisi l'institution, espérant une sanction à l'encontre de la chaîne 2M pour avoir diffusé le concert de Jennifer Lopez, le 29 mai 2015 à 23h.

Dans son courrier adressé à la HACA, le chef du gouvernement assurait que "la soirée contenait des scènes aux allusions sexuelles portant atteinte à la pudeur et aux valeurs religieuses de la société marocaine", souhaitant que la haute autorité "statue sur les infractions et punisse les responsables".

L'institution à travers son Conseil supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA), a expliqué dans un communiqué que "cette demande n'entre pas dans le cadre d'une demande d'avis portant sur une question relative au secteur de la communication audiovisuelle", comme le stipule l'article 3 du dahir portant sur la création de la HACA. De ce fait, le CSCA juge que la demande d'Abdelilah Benkirane ne rentre pas dans ses prérogatives.

En effet, le CSCA ne peut traiter que des plaintes "émanant des organisations politiques, syndicales ou des associations reconnues d'utilité publique, relatives à des violations, par des organes de communication audiovisuelle".

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.