ALGÉRIE
05/07/2015 11h:14 CET | Actualisé 05/07/2015 11h:29 CET

Nigeria: 5 morts dans un attentat-suicide contre une église

People gather inside the Redeemed Christian Church of God, after a bomb blast  in Potiskum, Nigeria, Sunday, July 5, 2015. A woman suicide bomber blew up in the midst of a crowded evangelical Christian church service in northeast Nigeria on Sunday and killed at least five people, witnesses said.(AP Photo/Adamu Adamu Damaturu)
ASSOCIATED PRESS
People gather inside the Redeemed Christian Church of God, after a bomb blast in Potiskum, Nigeria, Sunday, July 5, 2015. A woman suicide bomber blew up in the midst of a crowded evangelical Christian church service in northeast Nigeria on Sunday and killed at least five people, witnesses said.(AP Photo/Adamu Adamu Damaturu)

Cinq personnes, dont une femme, ses deux enfants et un pasteur, ont été tuées dimanche matin dans un attentat-suicide contre une église de Potiskum, dans le nord-est du Nigeria, ont annoncé à l'AFP un policier et un habitant.

Le kamikaze est entré à 9h55 (8h55 GMT) dans l'église et s'est fait exploser aussitôt, selon ces sources. "Quatre fidèles sont morts tout de suite, tandis que la cinquième victime a succombé peu après son arrivée à l'hôpital", a déclaré un policier qui a participé à l'évacuation. Un habitant a confirmé ces informations.

Le kamikaze a pénétré une église pentecôtiste en construction de l'Eglise chrétienne des rachetés de Dieu dans le quartier de Jigawa dans la banlieue de Potiskum, capitale économique de l'Etat de Yobe, puis a déclenché ses explosifs.

"Figurent parmi les victimes une femme et ses deux enfants, le pasteur et un autre fidèle", a précisé le policier sous couvert d'anonymat.

Un témoin, Garba Manu, a raconté comment le kamikaze est arrivé à l'église à bord d'un rickshaw, vêtu comme les autres fidèles, et a déclenché ses explosifs dès son entrée dans l'église en construction.

"Je l'ai vu marcher dans l'église sans éveiller aucun soupçon. Cinq fidèles, trois femmes et deux hommes, étaient dans l'église quand le porteur de bombe est entré et ils sont tous morts", a-t-il ajouté.

"Le corps démembré du kamikaze a aussi été retrouvé," a déclaré Garba Manu, qui habite dans les environs.

L'attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat, mais depuis le lancement de l'insurrection islamiste de Boko Haram il y a six ans, Potiskum a été régulièrement la cible d'attaques dont plusieurs attentats-suicides.

En plein ramadan, le Nigeria, avec plusieurs centaines de personnes tuées par Boko Haram en quelques jours, vit sa pire semaine depuis que le nouveau président Muhammadu Buhari a pris ses fonctions le 29 mai.

La vague d'attaques, qui a débuté mercredi soir, a touché plusieurs villages de l’État de Borno, épicentre de l'insurrection de Boko Haram, désormais affilié au groupe État islamique.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.