ALGÉRIE
04/07/2015 09h:05 CET | Actualisé 04/07/2015 09h:18 CET

Arcelor Mittal: les employés poursuivent la grève malgré l'obligation de reprendre le travail

DR

Les employés de la joint-venture ArcelorMittal pipes & tubes Algeria (Ampta) d'El Hadjar (Annaba) poursuivent leur grève entamée le 22 avril dernier. La direction, qui les a mis en congé forcé, ne peut plus garantir leurs salaires car la trésorerie est vide, a rapporté ce vendredi le quotidien francophone El Watan.

Les travailleurs de l'Ampta poursuivent leur grève en dépit des deux jugements prononcés en référé par le tribunal El Hadjar, le 4 et 13 mai, exigeant l'évacuation des lieux et la levée de toute entrave au travail. Le syndicat de la société devait selon les mêmes décisions lever la grève et reprendre le travail, jusqu'au jugement de l'affaire dans le fond.

Dans un communiqué, le Directeur général de l'Ampa tire la sonnette d'alarme. "L'arrêt prolongé de l’activité, durant cette phase critique, risque de faire perdre à la société des contrats importants, actuellement en cours de négociation, et la mettre dans une situation de manque de plan de charge pour les années à venir", a rapporté la même source.

Hachelfi Salah, qui évoque "une anarchie accrue" dans la société, fait part de ses appréhensions quant aux conséquences de cette "crise", qui mettra l'Ampta dans "une situation de perte de confiance avec ses clients traditionnels" et dans une situation de cessation de paiement. Le compte social de la société pour l'exercice 2014, en outre, n'est pas encore équilibré, a révélé la même source.

Le DG de la joint-venture a ainsi appelé, pour la "survie de la société", à la reprise "immédiate et sans conditions" des expéditions et le transfert des tubes du port vers l’usine. Hachelfi Salah a aussi affirmé son accord à négocier avec le syndicat, "dans la légalité et le respect réciproque".

L'appel du DG est tout de même "tombé dans l'oreille d'un sourd", puisque les travailleurs poursuivent leur grève. Les deux parties restent dans l'impasse.

Les travailleurs de la société "Ampta" revendiquaient en avril 22 primes socioprofessionnelles, notamment la prime de panier et celle de la femme au foyer qui concerne 60% des travailleurs.

Après le refus de la direction de souscrire à la revalorisation de ces primes, 400 travailleurs ont entamé ce débrayage illimité.

ArcelorMittal pipes et tubes Algeria est détenue à 70% par ArcelorMittal, tandis que groupe public Sider détient 30%

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.