MAGHREB
03/07/2015 12h:43 CET | Actualisé 07/07/2015 12h:34 CET

Tunisie: La cérémonie de rupture du jeûne à la Kasbah ne plait pas à tout le monde (PHOTOS)

AP

HOMMAGE - Suite à l’attentat meurtrier de Sousse, le gouvernement use de multiples moyens afin de réaffirmer progressivement une image rassurante de la Tunisie.

La fédération tunisienne des restaurants touristiques (FTRT) en collaboration avec le ministère du Tourisme, ont organisé jeudi une rupture du jeûne, dans le but de réaffirmer l’esprit de partage et de générosité ramadanesque, à la médina de Tunis.

En opposition au "ramadan sanglant" scandé par les terroristes, la présence des représentants des trois religions monothéistes lors de ce repas en plein air, a pour but d'envoyer un message de paix national.

En effet le mufti de la République, l’archevêque de la cathédrale de Tunis et le grand rabbin de Tunis étaient conviés à cet événement, une façon d'assurer la persistance d’une Tunisie multiple et tolérante.

LIRE AUSSI:Mufti: Chef religieux et fonctionnaire de l'Etat... Mais qu'est ce que c'est?

iftar

Abdelfattah Mourou, député d'Ennahda à l'assemblée nationale, accueille le grand rabin de Tunis, Haim Bitan à la rupture du jeûne

Une cérémonie qui n'a pas plu à tout le monde

Les organisateurs ont tenté de mettre en place les conditions nécessaires afin de mettre en confiance les touristes, venus en grand nombre, qui occupaient eux aussi les tables dressées à la Kasbah.

La cérémonie a été accompagnée par une animation culturelle et par le discours de la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Selma Elloumi Rekik.

Cependant, suite à l'évènement, des internautes (voir les réactions dans le diaporama ci-dessous) n'ont pas trouvé que la cérémonie était une réponse adéquate aux deux attentats qu'a vécu le pays au cours de ces derniers mois.

Certains ont jugé l'initiative superficielle et inappropriée face à la gravité de la situation.

La réponse par une festivité déçoit une partie des tunisiens, qui s'attend à des mesures plus effectives sur la question sécuritaire au lieu d'un évènement jugé "trompe l'oeil".

Plus encore, au cours de la cérémonie a eu lieu une "remise de prix" aux familles de victimes de l'attentat du Bardo, que certains internautes ont trouvé "scandaleuse". Cette initiative a été jugée d'une "insensibilité ahurissante".

Le discours festif des animateurs de la soirée a également été critiqué, notamment la présentation des familles des victimes à la manière d'un animateur d'une émission de télévision.

Une vidéo mise en ligne par Tunivisions montre d'ailleurs le discours de l'un des animateurs introduisant une famille française dont l'un des membres est mort lors de l'attentat du Bardo: "Ils sont venus de France, leurs enfants sont morts, leur famille est décédée mais ils sont quand même venus aujourd’hui pour prendre cette photo. Ils nous rejoignent sur l’estrade! C’est ça la Tunisie, le pardon, la cohabitation, nous disons tous non au terrorisme!"

عائلات السياح ضحايا الهجوم الارهابي تشارك في الافطار العالمي بتونس تضامنا مع تونس

Posted by Tunivisions Magazine on jeudi 2 juillet 2015

Pour finir, c'est le coût élevé de cet évènement qui a été pointé du doigt. S'élevant à 180.000 dinars, cet argent aurait pu selon certains médias être utilisé à des fins plus utiles pour relancer le tourisme tunisien.

>> Les réactions de twittos tunisiens suite à l'Iftar

Galerie photoTwitter iftar Voyez les images

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.