MAGHREB
03/07/2015 09h:23 CET

Attentat en Tunisie: Une minute de silence sur la plage

Tourists and residents, some displaying a Tunisian flag, walk on the beach to the scene of the attack in Sousse, Tunisia, Sunday, June 28, 2015. The Friday attack on tourists at a beach is expected to be a huge blow to Tunisia's tourism sector, which made up nearly 15 percent of the country's gross domestic product in 2014. (AP Photo/Abdeljalil Bounhar)
ASSOCIATED PRESS
Tourists and residents, some displaying a Tunisian flag, walk on the beach to the scene of the attack in Sousse, Tunisia, Sunday, June 28, 2015. The Friday attack on tourists at a beach is expected to be a huge blow to Tunisia's tourism sector, which made up nearly 15 percent of the country's gross domestic product in 2014. (AP Photo/Abdeljalil Bounhar)

Une minute de silence en hommage aux 38 victimes de l'attentat perpétré il y a une semaine dans un hôtel de Port el Kantaoui, en Tunisie, a été observée vendredi en présence du Premier ministre Habib Essid, a constaté un journaliste de l'AFP.

A 12H00 local (11H00 GMT), une minute de silence a été respectée, après un air de clairon. Une plaque 'In Memoriam' a été plantée au-dessus des fleurs déposées depuis une semaine.

A la même heure, une minute de silence était observée au Royaume-Uni, le pays le plus touché avec 30 morts.

La cérémonie commémorative a été organisée par l'ambassade britannique en Tunisie une semaine exactement après qu'un étudiant tunisien de 23 ans, selon les autorités, a ouvert le feu sur des touristes sur la plage, au bord des piscines et dans l'hôtel Imperial Marhaba Riu de Port el Kantaoui, à environ 150km au sud de Tunis.

Une partie des dépouilles a quitté la Tunisie mercredi, neuf autres ont été rapatriées jeudi, et les autres doivent l'être vendredi et samedi.

Outre l'ambassadeur britannique et M. Essid, les ministres tunisiens du Tourisme, des Affaires étrangères, de la Santé et de la Jeunesse et des sports avaient fait le déplacement, encadrés par un important dispositif policier.

Jeudi, le ministère de l'Intérieur avait annoncé que 8 personnes en lien direct avec l'attentat, le plus sanglant de l'histoire récente de la Tunisie, avaient été arrêtées. Des enquêteurs de Scotland Yard ont été dépêchés pour appuyer le travail des équipes tunisiennes.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.