ALGÉRIE
03/07/2015 06h:52 CET | Actualisé 03/07/2015 07h:01 CET

Un enfant de 11 ans décède à Batna, dix jours après son hospitalisation pour botulisme

wikimedia commons

Un enfant âgé de 11 ans, hospitalisé depuis le 23 juin avec huit autres malades suspectés d’avoir contracté le botulisme, est décédé jeudi 2 juillet au service de réanimation du centre hospitalo-universitaire (CHU) de Batna, rapporte l’agence de presse algérienne APS.

Parmi les autres patients hospitalisés, âgés de 15 mois à 66 ans et vivant dans les wilayas de Khenchela et de Batna, "six sont dans un état préoccupant", tandis que deux "vont mieux et pourront quitter l’hôpital dans deux ou trois jours", a déclaré le directeur du CHU, Abdelghani Belkhedim.

L’analyse d’échantillons de cachir à l’origine de la suspicion de cas de botulisme, effectué la semaine dernière par le laboratoire d’hygiène de la wilaya de Batna, a révélé des résultats "positifs".

Le laboratoire a confirmé la présence dans ce produit, d’un "germe responsable d’une toxi-infection d’origine alimentaire" avait déclaré Abdelhafid Seddouk, chef du service de la prévention.

LIRE AUSSI: Du cachir et pâté avariés pourraient être à l'origine des contaminations de botulisme

Saisie

Depuis, une vaste campagne de prévention a été lancée invitant les citoyens des wilayas de Khenchela et de Batna à ne pas consommer de cachir ou du pâté de volaille, ces deux denrées étant responsables, quant elles sont avariées, du botulisme.

Près de 1.689 kg de cacher ont été retirés de la vente dans les wilayas de Batna et de Khenchela à la suite de la détection de cas suspects de botulisme.

Le cachir en question, ainsi que 339 kg de pâté de volaille (luncheon de poulet), ont été placés dans des contenants scellés et conservés sous froid dans les locaux des commerçants concernés ‘‘en attendant le résultat de l’analyse bactériologique par l’Institut Pasteur d’Alger’’, a précisé, jeudi 2 juillet à l’APS le directeur régional du commerce, Brahim Khidri.

Pour l’heure, ‘‘les 39 échantillons de cacher acheminés pour analyse au laboratoire régional de contrôle de la qualité et de répression des fraudes, sis à Constantine, se sont avérés sains’’, a-t-il souligné.

Le botulisme (du latin botulinus signifiant boudin) est une grave maladie paralytique due à une neurotoxine bactérienne, dite toxine botulique, produite par différentes espèces de bactéries anaérobies.

La consommation de cachir avarié avait provoqué, en juillet 1998 à Sétif et ses environs, une importante propagation de botulisme qui a causé la mort de 44 personnes et l’hospitalisation de plusieurs dizaines d’autres.

LIRE AUSSI:3.000 à 4.000 cas d'intoxication alimentaire enregistrés annuellement en Algérie

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.