ALGÉRIE
03/07/2015 08h:22 CET | Actualisé 03/07/2015 08h:33 CET

Le militant pour les droits des chômeurs, Rachid Aouine, sort de prison après six mois de peine

Facebook

Rachid Aouine, président du comité national pour la défense des droits des chômeurs (CNDCC) de la wilaya d’El Oued est sorti de prison, jeudi 2 juillet, après avoir purgé sa peine de six mois ferme pour incitation à attroupement suite à un post sur Facebook, indique, ce vendredi El Watan week-end.

Sa libération a été accueillie avec satisfaction par son avocat, Me Noreddine Ahmine, qui a cependant déploré "qu’il n’ait pas été libéré bien avant, eu égard aux chefs d’accusation pour lesquels il était poursuivi qui ne méritait pas de priver quelqu’un de sa liberté", a-t-il déclaré à El Watan week-end.

L’arrestation puis la condamnation, début mars, du militant des droits des chômeurs d'El Oued, accusé d’avoir "incité les forces de l'ordre à manifester" dans une publication anti-gaz de schiste postée mardi 24 février sur son compte Facebook avait suscité une vague d’indignation parmi les associations de défense des droits de l’homme.

LIRE AUSSI: Human Rights Watch condamne l'emprisonnement du militant Rachid Aouine

Le collectif des avocats qui a défendu Rachid Aouine avait estimé que les poursuites engagées contre lui portent sur ses opinions. Le président de la LADDH, Me Nourredine Benissad qui conduisait le collectif des avocats en charge de la défense avait dénoncé “la pression que subissent [ces derniers] dans le Sud algérien, et déploré le non respect du droit à des procès “équitables”.

LIRE AUSSI:Le militant Rachid Aouine condamné à 6 mois de prison ferme, la LADDH dénonce un "délit d'opinion"

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.