MAROC
03/07/2015 10h:51 CET | Actualisé 03/07/2015 12h:36 CET

Affaire d'Inezgane: Deux hommes arrêtés pour harcèlement sexuel et agression contre les deux filles en robe

Affaire d'Inezgane: Deux hommes arrêtés pour harcèlement sexuel et agression contre les deux filles en robe
DR
Affaire d'Inezgane: Deux hommes arrêtés pour harcèlement sexuel et agression contre les deux filles en robe

JUSTICE - Deux jeunes hommes, dont un ayant des antécédents judiciaires, ont été arrêtés tôt vendredi par les éléments de la police du district provincial de la sûreté d'Inezgane pour harcèlement sexuel, injures et agression contre deux filles, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Selon les premiers éléments de l'enquête, les deux mis en cause, âgés de 17 et 18 ans, ont harcelé les deux filles sur la voie publique à cause de ce qu'ils considéraient comme étant des tenues jugées attentatoires à la pudeur, avant que la situation ne dégénère en une agression verbale et physique et atteinte flagrante à la pudeur, lorsque l'un des suspects s'est livré à des actes suggestifs, ce qui a amené les forces de sécurité à intervenir rapidement pour arrêter les deux suspects, précise la DGSN.

Le premier suspect a été placé en garde à vue alors que le mineur a été placé sous contrôle, dans le cadre de l'enquête qui se déroule sous la supervision du parquet général compétent, ajoute la même source.

Pour rappel, le 18 juin dernier, le quotidien arabophone Assabah révélait l'affaire de deux jeunes femmes encerclées par une foule de personnes au souk d'Inezgane, qui ont manifesté contre leur tenue jugée "contraire aux bonnes mœurs" et ont appelé la police judiciaire qui n'a pas tardé à les arrêter.

L'affaire a fait couler beaucoup d'encre et suscité l'indignation des associations féministes et des internautes qui ont exprimé leur soutien aux deux jeunes filles. Des sit-in ont également été organisés dans différentes villes du royaume avec comme slogan "Mettre une robe n'est pas un crime".

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.