MAROC
02/07/2015 06h:52 CET | Actualisé 02/07/2015 08h:15 CET

L'homme agressé à Fès témoigne

AGRESSION – Le portail d'information Goud.ma a publié le témoignage de l'homme agressé à Fès par un groupe d'agresseurs sur l'avenue Hassan II. Selon la victime, "cela a commencé avec une histoire de vol". "Je suis monté dans un taxi et lui ai demandé de me conduire chez moi. Il m'a dit qu'il ne me raccompagnerait que si je lui payais le double, chose que j'ai refusée parce que le compteur était déjà passé au tarif nuit. Il a refusé de m'emmener et on a commencé à s'engueuler."

"Il m'a arraché mon porte-monnaie et mes deux téléphones puis a commencé à crier 'khanet, khanet !' (travelo, ndlr) pour s'enfuir avec mon téléphone, ce qui a provoqué le rassemblement d'une foule qui a encerclé le taxi", raconte la victime. "Il m'a déchiré ma deraîa (tenue traditionnelle, ndlr), une fois que je suis sorti, tout le monde a commencé à me battre", raconte l'homme agressé

"Moi je veux juste comprendre pourquoi ils ont fait ça", s'insurge le jeune homme. Sa garde à vue n'a pas arrangé les choses : "la police n'a pas emmené les agresseurs. C'est moi qui me suis fait embarquer alors que j'ai été battu et humilié sur la voie publique", dénonce la victime qui dit vouloir quitter ce pays "qui ne reconnait pas ses droits". "Je veux qu'on me rende justice. Je demande l'asile dans un pays où mes droits seraient reconnus", poursuit le jeune homme. La victime dit aussi recevoir des menaces de mort de la part de sa famille, notamment ses frères, qui a coupé tout contact avec lui.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.