26/06/2015 08h:26 CET | Actualisé 26/06/2015 09h:56 CET

Finance africaine: Les 3 avantages majeurs du statut CFC

Buildings of the Finance District from Boat Quay. Taken with a Canon Digital IXUS 850 IS. HDR processing.
Buildings of the Finance District from Boat Quay. Taken with a Canon Digital IXUS 850 IS. HDR processing.

FINANCE - Au delà des avantages géoéconomiques – stabilité, proximité, sécurité - aller à la conquête des marchés africains à partir de Casablanca pour une entreprise multinationale peut comporter des avantages substantiels si cette dernière soumissionne à l’obtention du statut Casablanca Finance City.

Si les conditions d’éligibilité sont remplies ( Le statut CFC ), et après examen par la commission d’octroi, 3 avantages majeurs s’ouvrent aux institutions bénéficiaires.

Tour d’horizon du « Pack » offert par la place financière panafricaine.

Avantage 1: Une fiscalité adaptée et aménagée

Pendant une période de cinq ans, les sociétés de service – qu’elles soient prestataires de service professionnels ou institutions financières - bénéficient d’une exonération totale de l’Impôt sur les Sociétés (IS), et d’un taux réduit de 8,75% au delà de cette période.

En outre, les sièges régionaux ont un taux réduit à 10% dès la première année qui suit l’octroi du statut CFC, et sont exonérés de droits d’enregistrement pour tous les actes de constitution et d’augmentation de capital.

Avantage 2: Facilités de change et de traitement des devises étrangères

Les entreprises ayant obtenu le statut CFC sont libres d’ouvrir des comptes en devises et/ou en dirhams convertibles, et jouissent d’une entière liberté de gestion de leurs avoirs en devises de provenance étrangère.

Au niveau administratif, elles bénéficient d’une dispense de déclaration des contrats d’assistance technique continue, ce qui leur permet de faire appel aux meilleurs talents étrangers afin de les accompagner dans leur développement.

Enfin, tous les transferts en devise relatifs à la participation de la filiale marocaine aux frais de la maison mère sont également dispensés d’autorisation de l’Office des changes. Ceci permet une grande fluidité dans les relations entre l’entreprise de tête et sa filiale.

Avantage 3: Une vitesse de « Doing business » démultipliée

Avec l’octroi du statut CFC, l’entreprise labellisée bénéficie d’un formidable accélérateur en matière de « Doing business ». Que ce soit au niveau des procédures de création d’entreprise, qui sont ramenées à un délai de 48H, ou bien au niveau de l’embauche de compétences étrangères, tout est fait afin de faciliter la vie des entreprises faisant partie de l’écosystème CFC.

Dernier atout, et non des moindres : les institutions financières peuvent soumettre de manière rapide leur demande d’agrément auprès des autorités compétentes, avec l’appui des équipes de Casablanca Finance City.

LIRE AUSSI

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.