ALGÉRIE
26/06/2015 07h:50 CET | Actualisé 26/06/2015 17h:54 CET

Des morts et des blessés dans l'explosion d'une mosquée chiite à Koweit city (Mise à jour)

Des morts et des blessés dans l'explosion d'une mosquée chiite à Koweit city
Twitter/ Al Arabiya.net
Des morts et des blessés dans l'explosion d'une mosquée chiite à Koweit city

Une explosion dans une mosquée du quartier Sawaber, à Koweit City a fait des "morts et des blessés" ce vendredi, jour de la grande prière, rapportent les chaines d'informations en continu Al-Jazeera et Al- Arabiya.

C'est la mosquée chiite de l'imam Al-Sadeq qui a été ciblée dans cette attaque. Le dernier bilan, selon des sources médicales citées par des agences de presse, est de 27 morts et 202 blessés. L'organisation terroriste, Etat Islamique (Daech) a revendiqué l'attaque qui aurait été effectuée par un kamikaze.

Le conseil des ministres koweïtien s'est réuni en urgence après l'attaque contre la mosquée chiite qui survient dans un contexte de tension sectaire y compris au niveau parlement. Un député chiite a démissionné récemment après une attaque virulente contre les chiites lancée par un autre député.

Dans un communiqué, la "Province de Najd", qui s'est récemment manifestée comme la branche saoudienne de l'EI, a affirmé qu'un kamikaze, Abou Souleiman al-Mouwahhid, a perpétré l'attentat contre une mosquée qui "répandait l'enseignement chiite parmi la population sunnite". C'est la première fois que le Koweït est touché par le groupe jihadiste.

Cette même "Province de Najd" a revendiqué en mai les deux attaques meurtrières contre les chiites dans le royaume saoudien. L'EI avait également endossé la responsabilité de cinq attentats quasi simultanés contre des mosquées dans la capitale du Yémen, Sanaa.

L'émir du Koweït, Cheikh Sabah al-Ahmad al-Sabah, s'est rapidement rendu sur les lieux de l'attentat et des images de la télévision d'Etat l'ont montré dans les décombres, visiblement ému.

Le gouvernement s'est réuni en urgence alors que le ministre de l'Intérieur a encore élevé le niveau d'alerte, qui avait déjà été relevé il y a trois semaines après les attentats anti-chiites en Arabie saoudite, et mobilisé des forces de sécurité.

Dans l'émirat, les condamnations ont été unanimes. Le principal groupe représentant l'islam sunnite, le Mouvement islamique constitutionnel, s'est insurgé contre une "basse attaque criminelle contre une mosquée".

Le principal leader religieux sunnite du pays, cheikh Ajeel al-Nashmi, a jugé que l'attaque était un acte criminel visant à semer les graines de la discorde" mais que "chiites et sunnites feront assurément échouer la conspiration des terroristes".

Attentat à Sousse: 37 morts, selon le ministère tunisien de l'intérieur

L'organisation terroriste semble avoir décidé de faire de ce vendredi un jour sanglant. En Tunisie, des attaques contre deux hôtels touristiques à Sousse ont fait 37 morts, selon le ministère de l'Intérieur. Au moins un des assaillants a été tué. La Tunisie a subi en mars dernier une attaque contre le musée du Bardo, à Tunis, qui a fait 22 tués, dont 21 touristes étrangers.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.