ALGÉRIE
19/06/2015 05h:33 CET | Actualisé 19/06/2015 06h:29 CET

PSA Peugeot Citroën étudie un "projet industriel" en Algérie

Site internet Peugeot

PSA Peugeot Citroën a indiqué jeudi à l’AFP qu’un "projet industriel" était à l’étude en Algérie, une annonce qui intervient au moment où l’implantation du constructeur automobile au Maroc voisin se précise.

En déplacement lundi 15 juin à Alger, François Hollande avait souligné que la France était "le premier partenaire économique de l’Algérie" et entendait "encore développer sa présence" après "l’installation de très importantes entreprises comme Renault, Sanofi, Alstom et bientôt Peugeot".

LIRE AUSSI:François Hollande à Alger : une visite "normale" d'un président "normal"

Questionné sur les propos du président de la République, un porte-parole du groupe a répondu que "PSA étudie les opportunités de développement dans la région Afrique et Moyen-Orient, et en Algérie en particulier".

"L’optimisation d’un projet industriel dans le pays est à l’étude", a-t-il ajouté, sans livrer plus de détails.

Peugeot, deuxième marque en Algérie

PSA qui a fait de la Chine et de l’Amérique latine ses priorités à l’international, entend aussi accroître sa présence dans la région Afrique et Moyen-Orient. Selon les estimations des constructeurs automobiles, l’objectif est d’atteindre 8 millions d’immatriculations en 2025.

"Il est légitime qu’un groupe international cherche à se développer dans cette région où les marchés vont se développer fortement", a commenté le porte-parole de PSA.

Le groupe français devrait par ailleurs officialiser ce vendredi l’ouverture prochaine d’une usine au Maroc, a-t-on appris de sources concordantes.

PSA, deuxième groupe automobile dans ce pays, se rapprocherait ainsi de son concurrent Renault-Nissan, implanté au Maroc dès 2012 avec l’usine géante de Melloussa, près de Tanger.

Dans un communiqué transmis à l’AFP, le syndicat CGT de PSA a indiqué n’avoir "aucune raison d’être opposé à la construction d’usines à travers le monde, au Maroc ou ailleurs", mais que ces investissements ne devaient pas se faire "au prix de suppressions de nos emplois et de la baisse de nos salaires".

PSA Peugeot Citroën a vendu en 2014 près de 169.000 véhicules en Afrique et au Moyen-Orient, principalement des modèles Peugeot 301 et Citroën C-Elysée, soit 5,8 % de ses ventes mondiales.

LIRE AUSSI:Pourquoi la Renault Symbol made in Algeria est-elle si chère

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.