MAROC
19/06/2015 10h:41 CET | Actualisé 19/06/2015 12h:08 CET

Noyade de Oued Cherrat: Le coach Amrani en liberté provisoire (VIDÉO)

JUSTICE - Mustapha El Amrani, le coach des enfants morts noyés le 7 juin sur la plage de Oued Cherrat, près de Bouznika, a été placé en liberté provisoire jeudi 18 juin par le tribunal de première instance de Témara.

Interrogé par le HuffPost Maroc, Abdelmalek Zaazaa, porte-parole de la défense constituée de 76 avocats, explique que "la pression de l’opinion publique et des parents, qui ont invoqué l’absence de preuve d’homicide volontaire", a permis la libération provisoire du coach.

Une vaste campagne de solidarité avec le coach avait en effet été lancée sur les réseaux sociaux suite à son emprisonnement. Une page Facebook baptisée "Solidarité avec l’entraîneur Mustapha El Amrani", créée au lendemain de sa mise en détention, a déjà récolté plus de 3.500 "likes".

Selon Me Zaazaa, le coach sportif avait été placé en prison par les autorités judiciaires qui estimaient ainsi garantir sa sécurité et satisfaire l’opinion publique et les familles endeuillées. Le retrait des plaintes de tous les parents contre le moniteur et la mobilisation des citoyens ont donc finalement porté leurs fruits.

L’avocat rappelle également que les parents étaient tous au courant que leurs enfants devaient se rendre sur cette plage, lorsqu'ils les ont accompagnés au local de l’association Annour de Ben Slimane, qui abrite le club de taekwondo.

Parmi les griefs de la défense, l’absence de signalétique informant du danger de la mer à l’endroit où les enfants se sont baignés est invoquée. Par ailleurs, en attendant le procès qui aura lieu le 2 juillet, Me Zaazaa s’est déjà dit prêt à payer une caution de 2.000 dirhams pour faire libérer le coach si la Justice le décide.

Si l’homicide volontaire est écarté, le coach risque néanmoins de tomber sous le coup de l’article 432 du code pénal, qui punit de trois mois à cinq ans de prison, et d’une amende de 250 à 1.000 dirhams "quiconque, par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou inobservation des règlements, commet involontairement un homicide ou en est involontairement la cause".

Pour rappel, onze personnes sont mortes noyées à Oued Cherrat. Neuf corps ont pour l'instant été retrouvés, parmi lesquels celui du chauffeur du véhicule qui transportait les enfants.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.