ALGÉRIE
18/06/2015 08h:41 CET | Actualisé 18/06/2015 09h:11 CET

Sketch chorba, caméras cachées, téléfilms, les TV algériennes dans le même ronron au ramadan

Wikimedia Commons

Que proposent les télévisions algériennes, les "officielles", les "semi-officielles", les "off-shore" et de statut étranger? Que de l'habituel à première vue. Les surprises ne s'annoncent pas, on attendra donc de les rencontrer.

En attendant, comme chaque ramadan, les TV algériennes, privées et publiques, annoncent qu'elles mettent le paquet et qu'elles vont toute faire pour que le mois de carême soit bien achalandé.

On se sort pas du déjà-vu. Téléfilms et feuilletons, sketchs au moment de la chorba, caméras cachées des émissions, culinaires, culturelles ou religieuses, les téléspectateurs auront une nouvelle fois droit aux mêmes contenus ramadanesques. La télévision publique, "ancêtre" de ces tendances, ne dérogera pas, naturellement, à la règle cette année.

LIRE AUSSI: En Algérie, tu sais que le ramadan est là quand...

Tewfik Khelladi, directeur général de l'Etablissement public de Télévision (EPTV), promet ainsi des programmes "de bonne qualité technique et artistique", réalisés selon "une démarche synergique et complémentaire" en tenant compte des précédentes expériences et de "la réalité du paysage télévisuel national et régional", a-t-il indiqué, relayée par la Radio Algérienne.

Quatre téléfilms, trois feuilletons arabes, dont "El Arab", remake du film ... "Le Parrain", 12 films de cinéma, 4 séries de caméra cachée seront projetés à travers les 5 chaînes de l'EPTV, outre les émissions variées. Tewfik Khelladi a informé que la chaîne terrestre et A3 diffuseront en commun le même programme entre 17H30 et 22H.

Un programme mi-figue, mi-raisin

Les chaînes TV privées gagnent du terrain dans le paysage visuel ramadanesque, toujours dominé par la télévision publique. Chacune d'entre elles mise sur une grille, souvent limitée de programmes. Echorouk TV veut frapper un bon coup ce ramadan avec son sitcom "Sultan Achour Dix" du producteur Djaâfar Gassem, qui réunira les "stars" du cinéma algérien, Souileh, Sid-Ahmed Agoumi et la jeune Souhila Maâlem.

Echorouk TV proposera aussi des feuilletons, parfois ludique tel "L'inspecteur Mergou", une série de caméras cachées, outre les habituels "Un gars, une fille", et les émissions de podcasteurs.

La chaîne KBC proposera durant ce mois sacré son programme Djornane Gosto, qui était auparavant diffusé sur El Djazaïria TV, laquelle proposera le sitcom 'Koul youm hkaya" (Chaque jour une histoire). Les chaînes Dzair TV et Ennahar TV préparent, respectivement, la 2e saison de Dar Bob, et une nouvelle série de caméra cachée. Cette dernière diffusera aussi "Hadra Enkiya 2", du podcasteur "L'inconnu".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.