MAGHREB
17/06/2015 06h:46 CET | Actualisé 17/06/2015 14h:07 CET

Selon un rapport de Mercer, Tunis est l'une des villes les moins chères du monde pour les expatriés en 2015 (PHOTOS)

Flickr/grolli77

Tunis fait parti des cinq villes les moins chères du monde pour les expatriés. C'est ce qu'indique une étude annuelle du cabinet américain Mercer publiée mercredi.

Ce rapport annuel de Mercer est particulièrement suivi par les gouvernements et les entreprises qui prennent en compte son classement pour calculer les indemnités d'expatriation de leurs employés.

La plupart d'entre nous ont un rêve caché: tout quitter et fuir à l'étranger pour vivre paisiblement sans trop dépenser!

À part la ville de Tunis, les autres villes les moins chères en 2015 pour les expatriés sont Bishkek (Kyrgyzstan), Windhoek (Namibie), Karachi (Pakistan) et Skopje (Macédoine).

Dans ce classement, la capitale tunisienne est classée deuxième ville la moins cher en Afrique! Rabat (32ème) et Alger (27ème) sont plus onéreuses selon ce même rapport!

L'enquête prend pour référence la ville de New York et passe en revue 207 métropoles dont elle compare plus de 200 paramètres, comme le coût du transport, de la nourriture, de l'habillement, des loisirs, des appareils ménagers et du logement.

Luanda fait toujours parti des villes les plus chères du monde!

Luanda, la ville la plus chère du monde pour les expatriés!

En effet, la capitale de l’Angola est le second producteur de pétrole en Afrique après le Nigeria. Les expatriés y réfléchissent à deux fois avant de sortir leur porte-monnaie. Tout se paie au plus fort prix. Le moindre verre, avait relevé le rapport, coûte 20 euros, et le double pour un dîner au restaurant.

Dans les fast-foods, des formules de base à 11 euros coûtent encore deux fois plus cher qu’à… Bruxelles. Quant aux loyers, ils sont hors de prix! 2 500 euros par mois pour un studio, jusqu’à 7 500 euros pour une maison.

Depuis la crise financière de 2008, la ville attire une nouvelle vague d’immigration en provenance du Portugal. Des personnes attirées par l’emploi et les gros salaires qui correspondent au standing angolais.

Hong Kong et Zurich sont les deux autres villes les plus chères du monde pour les expatriés!

Cinq des dix premières villes du classement sont asiatiques: Hong Kong (2e), Singapour (4e), Shanghai (6e), Pékin (7e) et Séoul (8e).

"Les villes chinoises ont fait un bond dans le classement en raison du renforcement du yuan chinois et des prix élevés des biens à la consommation pour les expatriés", a expliqué dans le communiqué Nathalie Constantin-Métral, analyste chez Mercer.

Et trois autres sont suisses: Zurich (3), Genève (5) et Berne (9). Une situation due notamment à l'appréciation du franc suisse face à l'euro.

"Au moment où l'économie mondiale est de plus en plus interconnectée, 43% des organisations multinationales s'attendent à une augmentation de leur nombre de postes d'expatriés dans les deux prochaines années pour faire face à leurs besoins", indique Ilya Bonic, du cabinet Mercer, citée dans le communiqué.

Galerie photo Découvrez les dix villes les moins chères en 2015 pour les expatriés! Voyez les images

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.