ALGÉRIE
13/06/2015 08h:19 CET

Retour sur l'affaire de Winkayen vainqueur de Fikra 2014

Lamine Manseur, initiateur de Winkayen
Lamine Manseur/Nadjib Bait
Lamine Manseur, initiateur de Winkayen

Winkayen.com est censée être une plateforme complète sur le web. Un carrefour entre les professionnels et les particuliers. Un annuaire pour trouver la bonne adresse et un coin pour dénicher la bonne affaire.

Cette idée a séduit le jury du rendez-vous annuel de l'innovation en Algérie Fikra 2014, tenue du 8 au 9 février. Elle devait remporter le premier prix de 1.000.000 DA du Djezzy Startup Challenge organisé durant la Conférence Fikra.

Winkayen 1er du concours Djezzy startup à la Fikra Conference. Maintenant, nous devons redoubler d'efforts pour nous amé...

Posted by Winkayen on Thursday, February 6, 2014

Après 15 mois de l'annonce, ce projet n'a toujours pas reçu la récompense alors que les 9 autres lauréats ont empoché leurs dus. Pour être précis, Djezzy a proposé 50% de la somme annoncée soit 500.000 DA à chacun des deux "associés". La première pour Lamine Manseur responsable de la SARL Repères Solutions et la seconde a été versée pour le projet "Social-DZ" du développeur Nadjib Bait, associé au projet Winkayen.

Derrière ce projet, la SARL Repères Solution dont l'entrepreneur Lamine Manseur et son épouse sont les "seuls actionnaires", précise ce premier.

Le développeur Nadjib a été associé "verbalement" à Winkayen explique encore l'initiateur de l'idée au HuffPost Algérie.

La Conférence Fikra organisée par Allégorie et a pour principal sponsor et partenaire le premier opérateur de la téléphonie mobile Djezzy. Ce dernier a signé une convention avec l'Agence Nationale de Promotion et de développement des parcs Technologiques (ANPT) pour accompagner et coacher les 10 meilleures projets de Djezzy Startup Challenge.

Dans le préambule de cette convention, on peut lire que la récompense doit être versée à une personne morale et non physique: "La Sarl Repere Solutions, étant désignée comme lauréat de l'événement, avec son projet intitulé 'WINKAYEN'... La présente convention est établie pour concrétiser la contribution financière d’OTA, qui sera versée au Bénéficiaire pour les besoins de la mise en œuvre du Projet (la Société)".

Dans l'article 2 de la même convention, Djezzy (OTA), s'engage à verser 600.000 DA comme premier apport le mois d'août (2014). La suite du montant (deux fois 200.000 DA) devaient être versées avec l'évolution du projet selon l'avis du coach qui accompagne le projet.

Mais la convention a été changée et la récompense scindée en deux, explique Nadjib Baït.

winkayen

fikra 2014

LIRE AUSSI:La troisième édition de la conférence Fikra en images.

Une fin sans début?!

Le projet de Winkayn remonte à 2004. L'idée est initiée par Lamine Manseur et développée par Nadjib Bait, s'entendent-t-ils à dire. Lamine dispose de la dénomination Sarl Winkayen auprès du Centre National du Registre de Commerce (CNRC) et Nadjib a repris les codes sources du site. "Fruit de mon travail de presque un an" insiste-t-il à expliquer.

Lamine Manseur, souligne qu'il "a mis le temps qu'il faut" pour maturer son projet et réunir les bonnes personnes pour le développer. C'est à ce moment, ajoute-t-il, qu'il rencontre Nadjib, un jeune développeur web, avec qui, il s'est entendu pour s'associer.

L'accord est resté verbal et ne devait se concrétiser sur papier qu'avec l'avancement et le lancement du projet. Et en septembre 2013, Winkayen est opérationnel et dispose de presque 10.000 inscrits les trois mois suivants.

Tout allait bien jusqu'au jour où Djezzy annonce que Winkayen est la meilleure "Fikra" de l'année 2014.

Le développeur, explique encore Lamine Manseur, a voulu "s'approprier tout le mérite". Nadjib Baït réplique que son associé n'a pas rempli sa part du pacte: "Certes l'idée est sienne mais quand elle a été concrétisée, il n'a rien fait de plus".

Pourquoi donc Djezzy lui a-t-il accordé la moitié de la récompense? Pour Lamine Manseur, c'est le fait qu'il soit le "fils" d'un ancien secrétaire général du ministère de la Poste et des TIC. Nadjib Baït répond avec le sourire à cette "accusation" et dit "tout simplement" parce que Djezzy savait que'"nous étions associés".

"Le Djezzy Startup Challenge se veut une récompense d'idées et de projets et non de personnes", renchérit l'entrepreneur.

La récompense a tardé et n'arrive qu'en janvier 2015 -soit un mois avant la troisième édition-, Djezzy les contacte séparément et établit deux conventions pour chacune des deux parties: Sarl Repere Solutions et Nadjib Bait -porteur du projet "Social-DZ" (comme indiqué sur sa convention)-. Ce dernier empoche sa part, l'autre refuse et réclame la totalité.

Ce retard, confie Nadjib Baït à notre rédaction, a touché les 10 startups sélectionnées et non seulement Winkayen. La raison? Une clause dans la convention qui n'était pas au goût des entrepreneurs lauréats.

L'opérateur téléphonique contacté par la rédaction du HuffPost précise que Lamine Manseur "a refusé" de signer le contrat qui le lie à leur Challenge. Pour Djezzy, Winkayen est l'oeuvre des deux ex-associés Nadjib et Lamine.

LIRE AUSSI:La première journée de Fikra "n'a pas tenu ses promesses", selon l'audience.

Éviction sans préavis!

L'ANPT a émis, le 31 mai dernier, une résiliation du contrat avec SARL Repères, unilatéralement, sans préavis, avertissement ou mise en demeure comme le stipule la loi.

Le motif? Absence de plusieurs mois selon le directeur de l'incubation à l'ANPT qui exige une présence permanente.

L'affaire qui traîne depuis plus d'une année est close pour Djezzy et l'ANPT. Les deux institutions insistent sur le fait que Sarl Repere Solutions a refusé de signer le contrat qui devait conduire à la finalisation des démarches et accusent Lamine Manseur de vouloir nuire aux réputations de ces deux institutions.

LIRE AUSSI:Des speakers de "marque" pour parler de réussite à la troisième édition de la conférence Fikra.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.