ALGÉRIE
13/06/2015 09h:16 CET | Actualisé 13/06/2015 09h:18 CET

Un Algérien accusé de "terrorisme" condamné à 10 ans de prison au Maroc

AFP

Un Algérien a été condamné à 10 ans de prison par un tribunal marocain chargée des affaires de terrorisme, pour sa présumée appartenance à un groupe jihadiste, a rapporté l'agence MAP, relayée ce samedi 13 juin l'Agence de presse français (AFP),

Arrêté en janvier dernier près d'Oudja, au nord-est du Maroc, cet homme, dont l'identité n'a pas été divulguée, a été poursuivi pour "constitution de bande en vue de perpétrer des actes terroristes", "acquisition et transport de matières explosives et d'armes à feu (...) dans le cadre d'un projet visant à porter gravement atteinte à l'ordre public", "apologie d'actes de terrorisme" ou encore "entrée clandestine" au Maroc, a rajouté la même source.

Cette condamnation, prononcée jeudi par le tribunal de Salé, est accompagnée d'une mesure "d'éloignement du territoire national", une fois purgée.

L'accusé a été arrêté "en possession de grandes quantités de substances dangereuses", a indiqué en janvier le ministère de l'intérieur marocain. Des armes à feu ont aussi été découverts après son arrestation, selon la même source.

Il a été accusé d'appartenir à Jund al-Khilafa, dont plus de 30 terroristes ont été tués depuis le début de l'année par l'Armée Algérienne. Ils avaient, menés par Abdelmalek Gouri, revendiqué l'enlèvement puis l'assassinat, en septembre 2014, du ressortissant français Hervé Gourdel, peu après avoir fait allégeance à l'organisation Etat islamique (EI).

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.