ALGÉRIE
11/06/2015 08h:17 CET

BAC 2016: des mesures "fermes" contre la fraude par l'utilisation des "techniques modernes"

DR

Des mesures; "fermes", seront prises l'année prochaine en prévision du baccalauréat 2016 pour faire face à la fraude par l'utilisation des nouvelles technologies, a annoncé mardi à Alger la ministre de l'Education nationale Nouria Benghebrit, rapporté par l'APS.

Une commission chargée de prendre toutes les mesures nécessaires pour lutter contre la fraude par l'utilisation des TIC, notamment les terminaux mobiles, a-t-elle affirmé en marge de l'ouverture des plis de l'épreuve de langue française mardi au CEM Mohamed Lamine Lamoudi (El Mohamadia). Ces mesures entreront en vigueur aux épreuves du bac 2016, après l'exclusion de 61 candidats fraudeurs aux épreuves du bac 2015.

LIRE AUSSI: Fuite des sujets de Bac: trois personnes interpellées dans un cybercafé à Tébessa

Elle a rajouté que les candidats exclus ayant publié les sujets du bac sur les réseaux sociaux feront l'objet de poursuites judiciaires. Mme Benghebrit a expliqué que des élèves, des candidats libres notamment, ont publié les sujets des épreuves du BAC sur Facebook après leur distribution aux candidats.

La ministre de l'Education a par la suite appelé les surveillants à faire preuve de vigilance lors des épreuves, pour accomplir au mieux leur mission. Elle a précisé que trois surveillants et un observateur ont été mobilisés de chaque classe, où composent 20 élèves, selon la même source.

La ministre a révélé un cas de fraude dans lequel est impliqué un surveillant qui a forcé un élève à donner son brouillon à un autre candidat. Elle a qualifié ce comportement de "faute professionnelle grave". Le surveillant sera présenté devant le conseil de discipline.

Mme Benghebrit n'a pas révélé les noms des wilayas dans lesquelles les cas de fraudes ont été enregistrés.

Au sujet de l'erreur relevée dans le sujet de langue arabe au premier jour du baccalauréat concernant le nom du poète, cité par erreur à la place de celui d'un autre, la ministre a affirmé que "cette erreur incombe à l'Office national des examens et concours (ONEC) rassurant les élèves que le système d'évaluation prendra en compte toutes les erreurs pour ne pas les pénaliser".

Mis à part les cas de fraudes enregistrés, les épreuves du baccalauréat se sont déroulés dans de bonnes conditions, a-t-elle confirmé.

Les épreuves du BAC s'achèveront aujourd'hui, 11 juin 2015. Les résultats seront annoncés le 10 juillet.

LIRE AUSSI: