ALGÉRIE
02/06/2015 06h:36 CET | Actualisé 02/06/2015 06h:36 CET

Examen de fin du cycle primaire: Plus de 648.000 élèves concourent ce 2 juin

APS

Les épreuves de fin du cycle primaire auxquelles concourent cette année 648.572 élèves, ont débuté ce 2 juin à travers 3.366 centres d'examen répartis sur l'ensemble du territoire national.

Une seule session est prévue cette année après la suppression de la session de rattrapage. Les examens porteront sur trois matières principales: langue arabe, mathématiques et langue française.

Tout élève ayant obtenu une moyenne générale égale ou supérieure à 5/10 sera admis en première année du cycle moyen. La moyenne sera calculée sur la base de la moyenne annuelle obtenue durant l'année scolaire (M1) ajoutée à la moyenne générale de l'examen (M2), le tout divisé par deux (M1+M2/2).

L'examen de fin du cycle primaire a été instauré en vertu de la décision ministérielle du 6 mars 2005 dans le but d'évaluer les premiers résultats des réformes du système éducatif sur le plan pédagogique et connaître le niveau des élèves dans les matières essentielles à la fin du cycle primaire, soit les cinq premières années.

La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit, avait souligné il y a quelques mois "l'importance" de l'enseignement primaire en tant qu'"importante étape pour le parcours des élèves".

Les épreuves de fin du cycle primaire au même titre que celles de fin des cycles moyen et secondaire, permettent d'évaluer les connaissances acquises par les élèves et le rendement de chaque établissement scolaire.

En 2014, le taux de réussite national aux épreuves de fin du cycle primaire avait atteint 80,83%, soit 516.445 élèves dont 499 avec mention "excellent" et une moyenne de 10/10.

La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit a donné, selon l'Agence de presse algérienne, le coup d'envoi de ces épreuves à partir de Mila.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.