ALGÉRIE
02/06/2015 15h:13 CET

La concession des plages maintenue dans 13 wilayas côtières, seules celles d'Alger seront gratuites

DR

La montagne a accouché d'une souris. Le gouvernement a finalement décidé, à la veille du lancement de la saison estivale officielle, de maintenir la concession des plages au profit des privés, et ce, dans 13 wilayas côtières. Seules les plages de la wilaya d'Alger seront gratuites cet été, a rapporté ce mardi 02 juin le quotidien arabophone Echorouk.

Les walis de ces 13 wilayas pourront alors accorder ou renouveler à leur guise les contrats de concessions des plages aux privés. "Nous avons décidé ensemble avec le ministère de l'Intérieur de confier, pour cette année, la gestion des plages et leur organisation aux walis”, a déclaré le ministre du Tourisme Amar Ghoul. Il a rajouté qu'un décret exécutif, qui sera en vigueur l'année prochaine, est en cours d'élaboration.

Le gouvernement est revenu sur sa décision "verbale" de retirer la concession des plages aux privés en raison des difficultés de son application. Les autorités ont indiqué que les walis seront "incapables" de les gérer, à défaut de ressources financières. Les walis ne pourront pas se dispenser des promoteurs privés cette année, seuls à pouvoir conserver le bon état des lieux et assurer la sécurité et la propreté des plages, a rajouté la même source.

LIRE AUSSI: Saison estivale: la décision de la concession des plages revient aux walis, selon le ministère de l'Intérieur

Ces mêmes responsables ne sont, en outre, pas préparés à ces nouvelles mesures, estimant que l'application de la décision du ministère de l'Intérieur est "illogique", le coup d'envoi de la saison estivale ayant déjà été donné.

Ce changement de cap de la part du gouvernement donne ainsi raison aux réticences de certaines wilayas, qui ont surtout plaidé pour une concession contrôlée et limitée.

Une position approuvée par Amar Ghoul, qui a indiqué que "c'est la mauvaise application qui fait défaut, puisque la plupart des dépassements sont dus à l'absence de contrôle des collectivités locales et des structures concernées”, rapporté par Liberté.

LIRE AUSSI: Concession des plages: une "bombe à retardement" entre les mains de Bedoui et Ghoul

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.