MAROC
01/06/2015 08h:50 CET | Actualisé 01/06/2015 14h:31 CET

"Much Loved": Des rushs ne figurant pas dans le film de Nabil Ayouch circulent clandestinement sur la toile

Une fausse version de Much Loved circule sur Internet...
CC
Une fausse version de Much Loved circule sur Internet...

CINÉMA - Alors que la polémique autour de l’interdiction du film "Much Loved" continue d’enfler, la société de production a prévenu les internautes qu'une fausse version du dernier film de Nabil Ayouch circule clandestinement sur Internet.

"Depuis quelques jours sont diffusées de manière illégale sur internet des images qualifiées d’extraits du film 'Much Loved' de Nabil Ayouch", écrivent les producteurs sur leur page Facebook, qui indiquent que cela représente "une forme de manipulation de l’opinion publique pour donner une image négative du film, de ses actrices et de son réalisateur".

La production porte plainte

"Ces actes malveillants sont répréhensibles par la loi et nous avons décidé de porter plainte devant les tribunaux compétents. Ceux qui font circuler ces images en prétendant qu’elles font partie de 'Much Loved' sont donc dorénavant passibles de poursuites judiciaires", prévient la production, estimant que ceux qui les font circuler cherchent à attiser les tensions "dans l’objectif de nuire et de continuer à entretenir la polémique".

Les faits donnent raison à la production: le cinéaste ainsi que son actrice principale, Loubna Abidar, ont en effet fait l’objet de menaces de mort.

Le film de Nabil Ayouch, qui a été interdit de diffusion au Maroc par le ministre de la Communication, a été projeté le 29 mai à Paris après un passage à Cannes. Plusieurs personnalités artistiques marocaines étaient présentes lors de cette projection, parmi lesquelles figuraient la réalisatrice Laïla Marrakchi ou l'écrivain Abdellah Taïa. Au Maroc, des projections privées ont également été organisées.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.