ALGÉRIE
01/06/2015 01h:55 CET | Actualisé 01/06/2015 01h:55 CET

Aucun accord conclu au Sénat américain: le Patriot Act a expiré à minuit

WAUKEE, IA - APRIL 25:  Senator Rand Paul (R-KY) speaks to guests gathered at the Point of Grace Church for the Iowa Faith and Freedom Coalition 2015 Spring Kickoff on April 25, 2015 in Waukee, Iowa. The Iowa Faith & Freedom Coalition, a conservative Christian organization, hosted 9 potential contenders for the 2016 Republican presidential nominations at the event.  (Photo by Scott Olson/Getty Images)
Scott Olson via Getty Images
WAUKEE, IA - APRIL 25: Senator Rand Paul (R-KY) speaks to guests gathered at the Point of Grace Church for the Iowa Faith and Freedom Coalition 2015 Spring Kickoff on April 25, 2015 in Waukee, Iowa. The Iowa Faith & Freedom Coalition, a conservative Christian organization, hosted 9 potential contenders for the 2016 Republican presidential nominations at the event. (Photo by Scott Olson/Getty Images)

Les républicains du Sénat des États-Unis ont annoncé dimanche qu'ils avaient été incapables d'arriver à un accord pour reconduire la loi antiterroriste, ce qui signifie que les programmes de surveillance créés dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001 ont expiré à minuit.

L'un de ces programmes est celui qui permet à l'Agence de sécurité nationale (NSA) de collecter les métadonnées téléphoniques des Américains pour rechercher des liens avec le terrorisme. D'autres dispositions moins connues du «Patriot Act» expireront aussi en même temps.

Le sénateur John Cornyn, du Texas, a déclaré que le programme sombrerait dans «l'obscurité» à minuit à cause des objections au Sénat.

Les objections proviennent principalement du sénateur républicain Rand Paul, qui est candidat à la présidence.

Les responsables du renseignement affirment que l'inaction du Sénat reviendra à une victoire pour les terroristes.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.