ALGÉRIE
29/05/2015 07h:52 CET | Actualisé 29/05/2015 08h:13 CET

Le Nigérian Akinwumi Adesina élu président de la Banque africaine de développement

Twitter/Africa CEO Forum

Le ministre nigérian de l'Agriculture, Akinwumi Adesina, a été élu jeudi 28 mai à Abidjan président de la Banque africaine de développement (BAD), après six tours de scrutin.

Le candidat nigérian a devancé, avec 58,10% des voix, le Tchadien Bedoumra Kordje, deuxième avec 31,62% des voix et la ministre cap-verdienne des Finances Cristina Duarte troisième avec 10,27%.

Je suis très ému aujourd'hui. Vous m'avez donné une grande responsabilité, a lancé Akinwumi Adesina en français à la tribune, devant les gouverneurs qui l'ont élu à la tête de cette institution stratégique qui finance chaque année pour deux milliards de dollars de projets sur le continent.

Le nouveau patron de la banque âgé de 55 ans a rendu hommage à son prédécesseur, le Rwandais Donald Kaberuka, qui quitte la tête de la BAD après deux mandats de cinq ans.

LIRE AUSSI:1964-2014: la Banque Africaine de Développement a 50 ans

L'élection du candidat du Nigeria, première puissance économique d'Afrique et le pays le plus peuplé du continent, brise une règle non écrite qui voulait que la BAD - dont les assemblées annuelles s'étaient ouvertes mardi dans la capitale économique ivoirienne - soit dirigée par des pays de taille petite ou moyenne.

Akinwumi Adesina prendra ses fonctions à la tête de la BAD le 1er septembre prochain.

Algérie, 4e actionnaire de la BAD

L’Algérie, représentée à Abidjan part le ministre délégué chargé du Budget et de la prospective, Hadji Babaammi, a participé aux assemblées annuelles de la BAD qui se sont déroulées du 25 au 30 mai.

L’Algérie est le 4e actionnaire de cette institution dont le capital dépasse les 100 milliards de dollars.

LIRE AUSSI:Management stratégique de la BAD: restructuration, rénovation, refondation

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.