MAROC
28/05/2015 12h:44 CET | Actualisé 28/05/2015 13h:05 CET

Much Loved: Momo interviewe une prostituée en direct

DR

MUCH LOVED - Le scandale autour du film de Nabil Ayouch "Zin Li Fik" (le nom du film en arabe) continue de faire le buzz. Sur les ondes de Hit Radio, ce matin, l'animateur vedette Momo a interrogé une prostituée en direct. Retour sur cet échange qui a duré un peu plus de 2 minutes.

Momo lance la discussion avec son interlocutrice qui témoigne anonymement (sa voix a d'ailleurs été changée), en lui demandant pourquoi elle a choisi ce travail, et si elle l'a fait pour subvenir à ses besoins ou à ceux du foyer. "C'est pour récolter de l'argent facilement", répond l'intéressée, qui affirme ainsi gagner entre 2.000 et 2.500 dirhams la nuit.

Comment cette prostituée considère les extraits de Nabil Ayouch?

L'invitée de Momo assure que "tout ce qu'il y a dans les extraits est réel" en donnant l'exemple de la scène du taxi dans laquelle les quatre prostituées Noha, Randa, Soukaina et Hlima, en route pour une soirée, parlent un langage cru en présence du chauffeur.

Pour elle, il s'agit d'un moment totalement anodin dans le quotidien de toute fille qui s'adonne à la prostitution, et qui mériterait d'être montré au plus grand nombre via le film.

La jeune femme dit ne pas comprendre les réactions hostiles du public : "il y a des films bien pires que celui la qui sont pourtant passés..." s'étonne-t-elle, avant de dénoncer la mise à l'écart systématique des marginaux au sein de la société marocaine.

L'article continue après le diaporama

Galerie photo "A la marge", l'expo photo par Nabil Ayouch Voyez les images

"On n'a pas vu la totalité du film pour le juger mais que des extraits" insiste-t-elle, en exhortant les gens à ne pas juger et condamner des filles dont on ne connait "ni l'histoire, ni le vécu ni leurs relations familiales...".

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.