MAROC
25/05/2015 03h:26 CET

Lors d'une rencontre avec les femmes du PJD, Benkirane est revenu sur ses années passées en prison...

Hassan Ouazzani

RÉVÉLATIONS - "J'ai été torturé suite à ma participation à une manifestation". Cette phrase choc émane de l'actuel Chef du gouvernement qui, selon Alyaoum24, l'aurait prononcée lors d'une rencontre avec les femmes PJDistes des Conseils des collectivités territoriales du royaume.

Une déclaration qui intervient au lendemain de la publication par Amnesty International d'un rapport qui estime que la pratique de la torture reste endémique au Maroc malgré les démarches entreprises par les autorités pour "prévenir torture et mauvais traitements".

Abdelilah Benkirane a ainsi révélé en substance avoir "enduré des tortures insupportables pendant plusieurs mois". Et d'étayer: "Je n'ai pas pu utiliser mes mains correctement, même pour les plus simples taches, pendant cette période là".

Dans les années 1970, Benkirane a fait ses premiers pas en politiques dans la Chabiba islamiya fondée par Abdelkrim Moutîi (actuellement en exil en Libye), une organisation clandestine islamiste réputée pour ses faits d’arme anti-socialistes, ce qui le conduira à un passage par la case prison pendant deux années.

Une fois libre, l'actuel Chef du gouvernement change de fusil d'épaule et procède à quelques "Morajaât" (remises en question), étant désormais persuadé que toute action politique doit se faire dans le cadre de l’État et de ses institutions.

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.