ALGÉRIE
24/05/2015 14h:15 CET | Actualisé 24/05/2015 18h:41 CET

Qui sont les nouveaux directeurs des entreprises et banques publiques ?

DR

Le président de la République Abdelaziz Bouteflika a ordonné dimanche 24 mai des changements à la tête de certaines institutions financière et entreprises publiques.

Outre Sonatrach, Air Algérie et les Douanes algériennes, Naftal, la Caisse nationale d'épargne et de prévoyance (CNEP), la Banque de développement local (BDL), la Banque Nationale Algérienne (BNA) et le Crédit populaire d'Algérie (CPA) connaissent de nouveaux directeurs à leurs têtes. Des nominations qui interviennent dans une conjoncture difficile, marquée par une chute des prix du pétrole et une balance commerciale déficitaire.

LIRE AUSSI: Des changements à la tête des entreprises publiques, Sonatrach et Air Algérie concernées

Si certains de ces nouveaux directeurs sont connus du grand public algérien, d'autres restent méconnus. Voici une brève biographie des nouveaux responsables.

Amine Mazouzi, partisan du gaz de schiste

Amine Mazouzi a été promu au poste de PD-G de Sonatrach, et remplace Saïd Sahnoune, qui dirigeait la compagnie par intérim depuis le limogeage de Abdelhamid Zerguine. Le désormais nouveau PD-G de Sonatrach était, depuis 2008, directeur de stratégie et de planification chez cette compagnie nationale, selon le site Algérie Patriotique.

Diplômé de l'Ecole polytechnique d'Alger, Amine Mazouzi a aussi été directeur des études et des projets chez la même compagnie, chef de département du pôle Hassi Messaoud, chef de service des techniques nouvelles, expert et senior ingénieur au sein de la division PED.

A 50 ans, il détient un doctorat d'Etat à l'université Paris VI, en France. Il est l'auteur et co-auteur de plus d'une vingtaine de publications internationales, revues et conférences, selon la même source. Il est aussi connu pour avoir initié la réactivation des projets du Sud-Ouest, encadrant par la même occasion l'approche des réservoirs non conventionnels.

Il a contribué à la création de la direction de la stratégie et de la planification qu'il gérait avant sa nomination au poste de PD-G, ainsi qu’à l’encadrement et à la formation des ingénieurs, experts et cadres supérieurs de la compagnie nationale.

Il est surtout connu pour être un "proche" du dossier et un partisan du développement du gaz de schiste en Algérie.

Mohamed Bouderbala quitte les Douanes 9 ans après

Salah Boultif, désormais ex-PD-G d'Air Algérie, a été remplacé par Mohamed Bouderbala. Né en 1953 à Mascara (Ouest), ce dernier était depuis 2006 le Directeur général des Douanes Algériennes. Post-gradué en droits et en sciences administratives, il adhère au ministère des Finances en juin 1990, comme directeur de la législation fiscale, au sein de la Direction générale des Impôts.

Ce juriste de formation soutien en 1999 sa thèse de doctorat en droit, option droit fiscal à l'Université I de la Sorbonne. Il opère de 2002 à 2006 certaines mesures organisationnelles et fonctionnelles à l'administration fiscale.

Mohamed Abdou Bouderbala a ainsi été de 2006 à 2015 directeur général des Douanes. Neuf années durant lesquelles il a entrepris certaines mesures, visant à la réhabilitation et la crédibilisation de l’institution des douanes algériennes et la consolidation de l’éthique douanière.

Il a été remplacé par Bentahar Kaddour .

Bentahar Kaddour, "Mr. Douanes"

Jusque-là directeur de la réglementation et des échanges commerciaux à la Direction générale des Douanes, Bentahar Kaddour est désormais promus au nouveau directeur des Douanes Algériennes.

Bentahar Kaddour faisait partie de la 6e promotion (1987-1989) de l'Institut d'économie douanière et fiscale (IEDF). Il était en 2005 directeur régional d´Alger Port. Il a été promu au poste de directeur de la réglementation en 2008, par décret présidentiel du 2 janvier 2008.

Hocine Rizou passe à Naftal

Hocine Rizou prend la tête de la filiale de Sonatrach, Naftal, et remplace Saïd Akretche. Il était jusque-là le PD-G d'une autre filiale de la compagnie nationale, INERGA, société algérienne de réalisation d'infrastructures énergétiques.

Il était PDG de la société nationale de transport par canalisation Kanagaz, avant d'être démis de ses fonctions en 2005.

Rachid Metref, à la CNEP après un long passage au CPA

Rachid Metref prend la tête de la Caisse nationale d'épargne et de prévoyance. Il remplace Djamel Bessa.

Il avait été nommé à la fin 2012 directeur général de l'établissement de leasing financier pour les entreprises du secteur BTPH, El Djazaïr Idjar.

Il était en 2011 directeur du Crédit populaire algérien, après avoir été directeur du crédit BTPH au sein de la banque publique. Il était en 2007 directeur des crédits spécifiques au CPA, selon des articles de presse.

Le CPA et la BNA s'échangent les têtes

Aboud Ramdane, jusque-là PDG par intérim du CPA, a été nommé la tête de la Banque Nationale d'Algérie. Boudiab Omar, jusque-là PDG par intérim de la BNA, est de son côté nommé à la tête du CPA.

Karim Mohamed à la tête de la BDL

Karim Mohamed remplace Mohamed Arslane Bachtarzi à la tête de la Banque pour le développement local. Il a été directeur d'une société de leasing pour entreprises, créée conjointement par la BNA et la BDL en 2011.

Au total, huit instituions financières et entreprises publiques sont concernées par des changements, promotions et permutations de présidents.

LIRE AUSSI: Promotions, permutations... les grandes boites publiques changent de mains

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.