MAROC
20/05/2015 13h:09 CET | Actualisé 20/05/2015 13h:10 CET

Girls not brides: Des ONG du monde entier réunies au Maroc pour dénoncer le mariage des mineures

Haro sur le mariage des mineures
Haro sur le mariage des mineures

MARIAGE – En conclave à Casablanca, l’organisation Girls not brides qui regroupe 450 ONG internationales a dénoncé la recrudescence du mariage précoce des filles au niveau mondial, appelant à élaborer des plans d'action pour mettre fin à ce phénomène.

Lors de la première réunion du Partenariat mondial pour la fin du mariage des enfants (Girls Not Brides) qui s'est ouverte, mardi 19 mai, à Casablanca, avec la participation de représentants de plus d'une soixantaine de pays de par le monde, les séminaristes ont été unanimes à souligner l'impératif d'inverser cette tendance alarmante du mariage précoce des filles et de sensibiliser les sociétés à la nécessité d'éradiquer ce phénomène.

On estime ainsi que chaque année, 15 millions de filles sont mariées avant l'âge de 18 ans, soit 41.000 filles par jour, et 700 millions de femmes vivant actuellement ont été mariées avant 18 ans, et sur 1 sur 9 avant 15 ans.

Saluant les progrès enregistrés au Maroc durant les 30 dernières années pour réduire le mariage précoce, la directrice du Partenariat mondial pour la fin du mariage des enfants, Mme Lakshmi Sundarane a appelé autorités et organisations de la société civile du royaume à continuer sur cette lancée. Un satisfecit qui ne doit pas minimiser le fait que le Maroc est beaucoup plus touché par le phénomène que ces voisins maghrébins.

Sous nos cieux, plus de 35.000 mariages de mineurs ont été enregistrés en 2013, soit plus de 11% des mariages contractés, selon le ministère de la Justice. Le Maroc, qui plus est, ne s’est toujours pas doté d'une stratégie nationale pour réduire le taux de mariage des filles mineures, contrairement à l’Egypte.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.