ALGÉRIE
18/05/2015 12h:56 CET | Actualisé 18/05/2015 13h:08 CET

Patrimoine: 22.535 pièces archéologiques saisies en deux ans (Gendarmerie nationale)

DR

Plus de 22.230 pièces archéologiques ont été saisies ces deux dernières années dans 372 affaires traitées, impliquant 450 personnes pour détérioration, la destruction et la falsification des objets d'arts et monuments historiques, selon les services de la Gendarmerie Nationale. En 2014, 56 cas ont été élucidés avec la saisie de 7.230 pièces archéologiques, dont 51 falsifiées, a rapporté ce lundi le quotidien Liberté.

La vente illégale, par Internet, contrebande et escroquerie des pièces archéologiques représente l'activité la plus importante des réseaux organisés dans ce trafic, avec un taux dépassant 32% l'ensemble de l'activité.

La Gendarmerie nationale a déclaré que les grandes affaires ont été traitées à l'est du pays, où le nombre le plus élevé des infractions liées au trafic des biens culturels a été constaté. 312 procès-verbaux ont été recensés dans ces régions, ce qui représente 69% du nombre total des affaires traitées.

"De ce constat, on peut déduire que l'Est algérien enregistre une importante activité en matière d'atteinte aux biens culturels, qui peut être expliquée par la richesse patrimoniale et la présence des bandes organisées spécialisées dans cette criminalité", a indiqué la GN, rapportée par Liberté.

Les services de la Gendarmerie ont entamé la numérisation des données et la création des banques de données spécifiques basées sur un système d'information géographique (SIG).

Un outil dédié à la protection du patrimoine culturel de l'ensemble du territoire national, avec des couches d'informations géographiques relatives au patrimoine culturel, qui concernant les limites administratives, le réseau routier, les unités de la Gendarmerie, les directions de la culture, les sites historiques, les objets d'art récupérés ..etc.

Ce système permettra à l'Algérie, en collaboration avec les service Interpol, d'intercepter les ventes illicites et les falsifications des pièces patrimoniales.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.