MAROC
14/05/2015 09h:25 CET

Sur la page Facebook "ONCF en retard", les voyageurs appellent à l'action

Sur la page Facebook "ONCF en retard", les voyageurs appellent à l'action
CC
Sur la page Facebook "ONCF en retard", les voyageurs appellent à l'action

TRANSPORT - Retards à répétition, colère des voyageurs, sit-in de protestation… L’Office national des chemins de fer a connu, ces derniers jours, une actualité mouvementée.

Pour exprimer leur ras-le-bol, les usagers de l’ONCF font entendre leur voix sur les réseaux sociaux. Une page Facebook a ainsi été créée pour dénoncer le manque de ponctualité de l’entreprise ferroviaire, certains appelant à une manifestation ou au boycott des trains.

Baptisée "ONCF en retard", la page reprend de manière détournée le slogan de l’ONCF: "l’avenir se lit sur la ponctualité de nos trains" (au lieu de "l’avenir se lit sur nos lignes"). "Cette page s'adresse à tous les usagers des trains au Maroc et vise à dénoncer les retards et les abus du monopole de l'ONCF", peut-on lire sur la page.

Joint par le HuffPost Maroc, Kamal Moudnib, l’administrateur de la page, qui prend le train tous les jours depuis 10 ans, explique avoir créé cette page après "un grand désarroi face au silence de l’ONCF". "Personne ne répond à nos questions, personne ne nous explique ces retards. Maintenant, il faut agir", martèle-t-il.

"Nous sommes en ce moment en train de réfléchir à faire une opération coup de poing. Nous avons beaucoup d'idées (journée sans train, manifestation, adresser une pétition au ministre...) mais pour que cela réussisse, nous ne voulons pas de précipitation. La 1ère étape est d'atteindre 10.000 likes sur la page", indique-t-il dans un post, invitant les internautes à partager au maximum cette page. "Une fois cet objectif réalisé, nous vous promettons une opération à la hauteur de cette communauté et qui changera la vie des usagers des trains".

Pour le moment, la page a récolté près de 5.000 likes en deux semaines. La prochaine étape, c’est d’écrire au directeur général de l’ONCF. "On va lui demander des explications", confie M. Moudnib, qui gère désormais la page avec d’autres usagers en colère.

Mardi 12 mai, un train reliant Casablanca à Rabat a eu près de cinq heures de retard, provoquant la colère des voyageurs. Un sit-in de protestation a même été improvisé à la gare de Rabat-Agdal par des voyageurs excédés. Le ministre délégué chargé du Transport, Najib Boulif, a de son côté appelé l’ONCF à "revoir ses méthodes de gestion des services", afin de remédier aux multiples retards.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.