MAROC
13/05/2015 08h:29 CET | Actualisé 13/05/2015 10h:39 CET

L'ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohammed Ouzzine sort de son silence

INTERVIEW - Ouzzine sort de son silence. Cinq mois après avoir été démis de ses fonctions de ministre de la Jeunesse et des Sports, Ouzzine revient pour Alyaoum24 sur l’affaire des "seaux et des raclettes" qui lui a coûté son poste, sur son avenir politique et sur sa responsabilité au sein du Mouvement Populaire (MP). Morceaux choisis.

"Cela aurait pu arriver sur n’importe quel terrain"

L’ex-ministre avoue ne pas avoir compris la virulence des réactions (voir slideshow) qui ont suivi le match. Arguant que l’inondation du terrain aurait pu se produire dans n’importe quel stade du monde, il a avancé que ce qui s’est passé au sein du complexe Moulay Abdellah était imprévisible au vu de la nouveauté du gazon.

"Mon agenda est plus chargé qu’au ministère"

À la question de savoir ce qu’il "devient" depuis sa sortie du gouvernement, Ouzzine répond qu’il a repris son portefeuille de responsable nationale du MP, que son agenda est actuellement plus chargé qu’au ministère et qu’il s’attelle à la préparation de congrès nationaux du parti. Et de conclure, en parlant de lui à la troisième personne, "Ouzzine est un modèle de résistance et de challenge".

"Les gens connaissent l’intégrité d’Ouzzine"

Au sujet de son avenir politique, l’ancien ministre s’est dit optimiste. Il s’est montré prêt à assumer de nouvelles responsabilités, lui qui a "déjà été député", avançant que ses anciens administrés lui faisaient toujours confiance. Ouzzine a également assuré que le rapport portant sur les dysfonctionnements de la Coupe du monde des clubs allait être rendu public avant les prochaines communales.

LIRE AUSSI: Le ministre des Sports Mohammed Ouzzine suspendu de ses fonctions relatives à la Coupe du Monde des Clubs

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.