ALGÉRIE
12/05/2015 21h:00 CET | Actualisé 12/05/2015 21h:08 CET

"iNakba", visitez la Palestine avant la catastrophe, l'exode de 1948

En 1948, près de 800.000 Palestiniens ont été expulsés de leurs villages lors de la Première guerre israélo-arabe, à la suite de laquelle les occupants israéliens se sont emparés de la Palestine. Cette Nakba, "catastrophe" en arabe, est commémorée le 15 mai de chaque année.

Pour que nul n'oublie cette usurpation, une organisation non gouvernementale israélienne, "Dakirat", fondée en 2005, a développé l'application "iNakba". Celle-ci permet de localiser les centaines de villages palestiniens disparus et détruits à partir de 1948, à l'aide d'une carte de la Palestine occupée, basée sur la technologie Google Maps, a rapporté Al Jazeera.

inakba

"iNakba, la Terre invisible" peut en premier lieu fonctionner comme un GPS. En se déplaçant sur les lieux, à pied ou en voiture, son utilisateur sait dans quel village, en ruines ou totalement disparu à cause des colonies israéliennes se trouve-t-il. Une fois le village sélectionné, l'utilisateur peut cliquer sur le point de repère pour accéder à de nombreuses informations à son propos: le nombre des habitants avec la Nakba, la date de sa colonisation, des descriptions, des histoires, photos, vidéos, témoignages et d'autres renseignements.

iNakba est trilingue (anglais, arabe et hebreu), disponible sur iOs et Android. C'est également une application participative puisque chacun peut y ajouter des renseignements.

L'Organisation non gouvernementale vise en premier lieu le public israélien, qui "ignore la Nakba, et qui la fête chaque année dans la joie tandis que des millions de Palestiniens commémorent une catastrophe, car ils ont été chassés de leurs terres", a déclaré Omar Al-Ghubari, membre de "Dakirat".

"Il faut que les Israéliens sachent où ils vivent. Reconnaître leur responsabilité dans cette catastrophe passe par la connaissance de la Nakba. C'est une condition nécessaire pour la réconciliation entre les deux peuples", a-t-il indiqué, rapporté par Al Jazeera.

Les villages en ruines ou détruits des millions de Palestiniens réfugiés reprennent un peu leur souffle. iNakba ranime la vie en Palestine, et démontre le droit des Palestiniens de retourner aux terres de leurs ancêtres, qu'ils ont abandonnés dans l'espoir de les retrouver un jour.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.