MAGHREB
13/05/2015 06h:19 CET | Actualisé 13/05/2015 06h:19 CET

En Tunisie, Mahmoud Abbas annonce une initiative française pour la cause palestinienne

Tunisian President Beji Caid Essebsi, right, shakes hands with his Palestinian counterpart, Mahmoud Abbas, at the presidential palace in Carthage outside Tunis. Tuesday, May 12, 2015. (AP Photo/Hassene Dridi)
ASSOCIATED PRESS
Tunisian President Beji Caid Essebsi, right, shakes hands with his Palestinian counterpart, Mahmoud Abbas, at the presidential palace in Carthage outside Tunis. Tuesday, May 12, 2015. (AP Photo/Hassene Dridi)

Le président palestinien Mahmoud Abbas a annoncé mardi soir à Tunis que les Français voulaient présenter au nom des Palestiniens une résolution au Conseil de sécurité de l'ONU, sans préciser le contenu de l'initiative française.

"Il y a des idées chez les Français sur la nécessité de présenter en notre nom une résolution relative à la cause palestinienne au Conseil de la sécurité", a-t-il dit dans une brève déclaration à la presse au Palais présidentiel de Carthage.

"Nous accueillons bien ces efforts mais il y a un comité de pays arabes chargé de cette affaire", a ajouté M. Abbas, en visite officielle de trois jours à Tunis.

Le président palestinien a en outre fait part de sa détermination "à unir nos terres et notre peuple et à continuer les efforts de réconciliation piétinés par le Hamas", le mouvement islamiste qui contrôle la bande de Gaza.

Le Fatah du président Abbas et son rival, le mouvement Hamas, ont signé un accord de réconciliation au printemps 2014 qui devait marquer le retour de l'Autorité palestinienne à Gaza, après les combats fratricides de 2007 qui l'en ont évincé.

Mais l'union sacrée a fait long feu et le Hamas tient toujours de fait les rênes du pouvoir, tandis que les membres du gouvernement d'union ont récemment dû couper court à une visite dans la bande de Gaza et retourner à Ramallah en Cisjordanie après avoir été empêchés de quitter l'hôtel.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.