ALGÉRIE
13/05/2015 12h:38 CET | Actualisé 13/05/2015 12h:41 CET

Fumer une cigarette dans les lieux publics sera passible d'une amende de 5.000 Da

AFP

Fumer une cigarette dans les "espaces publics" sera prochainement passible d'une amende de 2.000 Da à 5.000 Da. L'interdiction de fumer dans les lieux publics a été introduite par le projet de loi sur la santé, en vertu de l'article 58 de la loi, a rapporté le quotidien arabophone El Khabar.

Les fumeurs dans les lieux publics seront punis d'une amende de 5.000 Da et paieront le double en cas de récidive. La première section du quatrième chapitre de ce nouveau projet de loi de la santé, destiné à lutter contre l'addiction aux tabacs, entend, en vertu de l'article 51 "préserver la santé des citoyens", a rajouté la même source.

En vertu de l'article 52, une campagne de lutte contre la dépendance aux tabagisme sera menée par les services de santé. Le quotidien El Khabar a rajouté que toute publicité concernant des produits du tabac sera interdite, selon l'article 53.

L'article 54 sur la commercialisation des produits de tabac stipule que ceux-ci devront comporter un avertissement, indiquant en grands caractères que "La consommation du tabac est novice pour la santé". Les paquets de cigarettes, en plus de ce même avertissement, comporteront des dessins et des symboles picturaux émis par la tutelle.

L'article 57, s'adressant aux producteurs et importateurs des produits de tabac, stipule que les compositions de ceux-ci devront être communiqué aux responsables du secteur, a rajouté la même source. L'article 59 interdit la vente des produits de tabacs aux mineurs. L'article suivant énonce l'obligation pour les établissements de santé d'aider les dépendants aux tabacs à stopper leur consommation, avec des activités psychologiques et pédagogiques, a rajouté El Khabar.

L'article 425 stipule que toute infraction de l'article 58, qui concerne l'interdiction de fumer dans les lieux publics, sera punie d'une amende allant jusqu'à 5.000 Da. L'article 425 indique que les infractions de l'article 59, lié à la vente des produits de tabac aux mineurs, sera puni d'une amende de 200.000 Da à 400.000.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.