MAROC
13/05/2015 04h:44 CET | Actualisé 13/05/2015 04h:48 CET

Choubani out, le PJD hésite sur le choix de son successeur

Qui succédera à Choubani?
Qui succédera à Choubani?

GOUVERNEMENT - C'est désormais confirmé. Les pjdéistes Habib Choubani, ministre chargé des relations avec le Parlement et la société civile et Soumia Benkhaldoun, ministre déléguée auprès du ministre de l'Enseignement supérieur ainsi que le MPiste Abdelaadim Guerrouj, ministre délégué auprès du ministre de l'Education nationale, quitteront le gouvernement. Ce qui ne va pas sans poser des problèmes de succession.

Si le remplacement de Soumia Benkhaldoun "ne posera pas de problèmes", selon un cadre du PJD, celui de Habib Choubani a plongé dans la confusion le secrétariat général du parti de la lampe. Notre source confirme les rumeurs relatives à des problèmes de succession, ainsi que les hésitations de Benkirane pour nommer un nouveau ministre des relations avec le parlement.

"Le favori pour remplacer Choubani est Abdelali Hamieddine. Mais connaissant les rapports qu'il entretient avec l'opposition, et spécialement l'USFP, Benkirane pense que sa nomination risque de créer des remous", confie notre interlocuteur. Alors qui d’autre? "D'autres membres du PJD sont susceptibles de succéder à Choubani. Parmi eux, l'ex-secrétaire général du parti Saadeddine El Othmani et Abdellah Bouanou, le président du groupe parlementaire", confie notre source.

Si, d'un coté, notre cadre du PJD juge "improbable" le retour au gouvernement d'El Othmani, il reconnait qu"'en cas de force majeure, il consentira certainement à occuper le poste de Choubani". Mais pour notre interlocuteur, le plus ministrable des trois reste Abdellah Bouanou. “Il est député et chef de groupe parlementaire, le profil parfait pour un ministre chargé des relations avec le parlement. Mais une question se pose: qui va le remplacer à la tête du groupe PJD à la première chambre."

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.