ALGÉRIE
12/05/2015 10h:43 CET | Actualisé 12/05/2015 14h:47 CET

Une usine algéro-française de tramways inaugurée à Annaba

Archives

Une usine d'assemblage de tramways, construite en partenariat entre le français Alstom et deux entreprises publiques algériennes, a été inaugurée mardi dans la région de Annaba en présence des ministres algériens des Affaires étrangères, de l'Industrie et des Transports, Ramtane Lamamra, Abdeslam Bouchouareb et Amar Ghoul et du ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Cital est détenue à 49% par Alstom et 51% par l'Etat algérien au travers de ses deux entreprises EMA (10%) et Ferrovial (41%).

Cette usine d'assemblage et de maintenance de tramways, dont l'investissement s'est élevé à environ 25 millions d'euros, est le fruit d'un accord signé en 2010. Elle doit produire près de 350 rames d'ici à 2025, à raison de cinq rames par mois, et employer à terme 1.400 personnes.

Actuellement l'usine, qui s'étend sur près de 46.000 m2, emploie près de 200 personnes. Les kits sont fabriqués en France sous le label Alstom puis envoyés à Annaba pour assemblage. Les Algériens ont également été formés pour assurer la

maintenance de ce matériel. A ce jour, 20 rames ont déjà été assemblés sur le site.

Cette usine "est une étape nouvelle dans l'extension du partenariat d'exception entre les deux pays voulue par les présidents Abdelaziz Bouteflika et François Hollande", a déclaré M Lamamra.

M. Fabius a salué, de son côté, une "magnifique réalisation" traduisant un "partenariat réussi" entre l'Algérie et la France. "Il s'agit comme pour Renault de poser les fondements d'une filière industrielle en Algérie", selon le Quai d'Orsay.

La France et l'Algérie avaient inauguré en novembre dernier en grande pompe une usine Renault à Oued Tlélat près d'Oran. Selon M. Ghoul, l'Algérie ambitionne d'implanter dans la région d'Annaba un "pôle ferroviaire" pour couvrir les besoins du marché algérien. L'Algérie prévoit la construction de 12.500 lignes de chemins de fer, a précisé le ministre.

Trois villes, Alger, Oran et Constantine (est) sont déjà dotées de tramways. Treize autres projets sont actuellement à l'étude en Algérie dans le cadre d'un vaste programme de création de transport par rails.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.