ALGÉRIE
12/05/2015 09h:33 CET | Actualisé 12/05/2015 09h:33 CET

Les Palestiniens accusent Orange d'être complice de la colonisation

electronicintifada.net

Les autorités palestiniennes accusent l'opérateur français de téléphonie Orange de soutenir l'occupation israélienne.

C'est ce que dit Saeb Erekat, le chef des négociateurs palestiniens, dans une lettre adressée à Laurent Fabius, ministre français des affaires étrangères que RFI s'est procurée.

Dans cette lettres de deux pages, rapporte RFI, Saeb Erekat, accuse l'opérateur téléphonique français, Orange, d'être complice de la politique israélienne d'occupation et de colonisation.

La France qui reconnaît le caractère illégal des implantations de Jérusalem-Est et de Cisjordanie ferme les yeux sur les équipements de la marque orange utilisé par "un opérateur téléphonique israélien".

La firme israélienne en question, précise RFI, a notamment "installé des antennes dans les colonies juives, dénoncent les autorités palestiniennes.

Interrogée le 06 mai par le journal Le Parisien sur le sujet, la société Orange-France affirme qu'elle a "envoyé des gens vérifier certaines allégations sur place (...) sans, pour le moment, trouver de preuves de comportements répréhensibles".

Une ONG française, apprend-on de même source, en l’occurrence, le Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD), qui bénéficie du statut de consultant auprès de l'ONU, a dressé un rapport accusateur contre l'opérateur français.

Le CCFD, dénonce, dans son rapport, les "liaisons dangereuses d'Orange" avec une société officiant dans les colonies juives, jugées illégales au regard du droit international.

Les Palestiniens ne l'entendent pas de cette oreille et réclament que l'Etat français, actionnaire à 25 % d'Orange, mette fin au partenariat entre la société française et l'opérateur israélien qui utilise son nom.

Selon les Palestiniens, qui citent un rapport de la Banque mondiale, ces activités illégales ont déjà fait perdre au moins 60 millions de dollars de taxes à l'Autorité palestinienne. "À travers ce contrat et les profits qu'elle en retire, Orange est devenue un partenaire de l'occupation israélienne en Palestine ainsi qu'un complice dans l'entreprise de colonisation", estime Saeb Erekat.

Confrontés à de semblables mises en cause, plusieurs entreprises et fonds de pension européens ont récemment décidé de suspendre leurs liens avec des sociétés israéliennes impliquées dans les territoires occupés.

Il y a environ un an, la France avait publié une mise en garde sur les risques juridiques liés aux projets israéliens en Cisjordanie ou à Jérusalem-Est.

LIRE AUSSI:

Les activistes BDS américains relancent "Block the boat": la Côte Ouest contre l'israélien Zim

La prestigieuse université SOAS de Londres vote le boycott académique d'Israël

#BoycottGarnier marche, Garnier s'excuse pour l'utilisation de son image contre Gaza

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.