ALGÉRIE
08/05/2015 03h:35 CET | Actualisé 08/05/2015 03h:35 CET

Italie: l'aéroport de Rome-Fiumicino rouvre dans le chaos après un incendie

Flames rise from Rome's Fiumicino airport main international terminal after a fire broke out overnight, Thursday, May 7, 2015. Italy's flagship Alitalia airline said in a statement that all departures have been canceled up to 2 p.m. (1200 GMT) and that only intercontinental flights will be allowed to land during that period.  The fire, which broke out after midnight, involved about 400 square meters (more than 4,000 square feet) of retail space. No cause was immediately identified. (Domenico Pal
ASSOCIATED PRESS
Flames rise from Rome's Fiumicino airport main international terminal after a fire broke out overnight, Thursday, May 7, 2015. Italy's flagship Alitalia airline said in a statement that all departures have been canceled up to 2 p.m. (1200 GMT) and that only intercontinental flights will be allowed to land during that period. The fire, which broke out after midnight, involved about 400 square meters (more than 4,000 square feet) of retail space. No cause was immediately identified. (Domenico Pal

L'aéroport Fiumicino de Rome se préparait à une nouvelle journée délicate vendredi, en dépit d'une reprise progressive du trafic, après le vaste incendie qui a partiellement détruit son terminal 3 dans la nuit de mercredi à jeudi.

La compagnie italienne Alitalia a annoncé jeudi soir que l'aéroport avait demandé à toutes les compagnies utilisant Fiumicino d'annuler environ la moitié de leurs vols prévus vendredi.

L'incendie de la nuit n'a pas fait de victime mais il a obligé les autorités à fermer l'aéroport et ses accès jusqu'à la mi-journée. Le premier vol en partance du principal aéroport de la capitale italienne n'est parti que vers 14H00 (12H00 GMT), mais la journée a surtout été marquée par les longues files d'attente de voyageurs tentant de savoir s'ils pourraient partir.

Alitalia, qui avait annulé tous ses vols au départ et à l'arrivée de Fiumicino jusqu'à 14H00, à l'exception néanmoins des arrivées de certains vols intercontinentaux, a annoncé que le terminal 3 restait fermé et que toutes ses opérations seraient concentrées sur le terminal 1.

Comme d'autres compagnies, Alitalia a annoncé qu'elle allait tenter de compenser partiellement l'annulation de certains vols en faisant voler des appareils de plus grande capacité, mais a invité les voyageurs à se renseigner sur le statut de leur vol quatre heures avant l'heure prévue du décollage.

Toute la journée de jeudi, cette perturbation sur l'un des principaux points névralgiques du transport aérien en Italie a provoqué des retards et annulations en cascade dans toute la péninsule et au-delà.

Après n'avoir annoncé que des vols annulés, le tableau d'affichage du grand aéroport romain révélait en fin d'après-midi des retards de plusieurs heures, parfois de plus de dix heures selon les destinations, comme un vol pour Ajaccio, en Corse, prévu à 12H50 et reporté à 00H05 vendredi.

Selon Vito Riggio, président de l'Autorité nationale de l'aviation civile (ENAC), l'incendie s'est déclaré peu après minuit dans la zone commerciale du terminal 3, probablement en raison d'un court-circuit.

Rapidement mobilisés, les pompiers n'ont cependant réussi à maîtriser les flammes que vers 05H00 (03H00 GMT), a ajouté M. Riggio, précisant qu'il était impossible dans l'immédiat de chiffrer les dégâts.

Selon Lorenzo Lo Presti, administrateur délégué de la société Aéroports de Rome (ADR), les terminaux 1, 2 et 5 sont pleinement opérationnels, tandis que la zone commerciale du terminal 3 est endommagée.

Quand le feu a pris, le terminal était vide et personne n'a été blessé. Seuls quelques employés de l'aéroport ont souffert d'intoxication par les fumées.

Des vidéos amateurs diffusées sur les réseaux sociaux ont montré un bâtiment en proie à un important incendie. Compte tenu du temps nécessaire pour maîtriser les flammes et de l'ampleur des dégâts, les autorités italiennes ont décidé de fermer l'aéroport et d'en interdire l'accès jusqu'à la mi-journée.

Selon un Français arrivé tôt pour prendre son avion, une fumée sombre s'élevait encore du terminal vers 07H00 (05H00 GMT). Toutes les portes d'accès à l'aéroport étaient désertes, et les accès aux parkings étaient bloqués par des rubans adhésifs, a-t-il précisé à l'AFP.

Suspendues à l'aube, les liaisons par train et par la route avec l'aéroport de Fiumicino ont été rétablies et les compagnies aériennes ont invité leurs passagers à arriver en avance pour les vols, en raison des ralentissements causés par cet incendie.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.