MAGHREB
07/05/2015 10h:40 CET | Actualisé 08/05/2015 06h:03 CET

Littérature: Chokri Mabkhout reçoit un prix pour un livre qui sème la panique aux Émirats Arabes Unis

TAP

Connaissez-vous Chokri Mabkhout?

Ce romancier tunisien a remporté ce mercredi 6 mai, le prix International du roman arabe "Booker 2015" pour son roman "Ettalyeni" (l’Italien).

Cette distinction est la première en son genre décrochée par un auteur tunisien depuis la création de ce Prix international en 2007 en vue de promouvoir l’écriture romanesque arabe.

Le recteur de la faculté des lettres de la Manouba, Chokri Mabkhout, relate à travers son roman en arabe "Ettalyeni" (L'italien) les événements qui ont suivi la révolution du printemps arabe, ainsi que la période de transition de la Tunisie de l’époque de Bourguiba jusqu’à celle de Ben Ali lors du coup d’Etat de 1987.

Un livre censuré aux Émirats Arabes Unis?

Selon The Guardian, ce livre avait pourtant été interdit de vente aux Émirats Arabes Unis. En effet, le président palestinien du jury qui a décerné le prix Mourad Barghouti, a indiqué que ce livre "surprendra beaucoup de lecteurs arabes qui peuvent reconnaître les aspects de leurs sociétés dans ses pages".

Chokri Mabkhout a, en effet, indiqué au jury qu'il avait essayé de "saisir les contradictions, les conflits, les changements, et les hésitations" d'une révolution arabe.

Un sujet qui pourrait donc déranger aux Émirats? Une peur d'un soulèvement populaire de la part des autorités émiratis?

Selon The Guardian, Ce prix international pourra obliger les Emirats à lever son interdiction. Les autorités n'ayant avancé "aucune raison officielle" quant à sa censure.

L'éditeur de l'ecrivain a également révélé au Guardian que "les autorités Émiratis l'avaient informé que le livre était interdit et qu'il ne pouvait donc pas être distribué".

Un livre qui sera traduit et distribué

Chokri Mabkhout, avait declaré à la TAP, le 1er mai dernier qu'il souhaitait que "son roman marque le nom de la Tunisie dans le registre des lauréats du Prix Booker". C'est désormais chose faite!

Le livre tunisien était pourtant en lice parmi 180 romans retenus en provenance de 15 pays différents!

L'ecrivain tunisien recevra, 50 mille dollars américains (environ 120 mille dinars tunisiens) et bénéficiera gratuitement de la traduction de son oeuvre en anglais.

Etant la principale distinction littéraire dans le monde arabe, le Prix Booker bénéficie du soutien de l’association du Prix international Booker basée à Londres et financé par l’organisation Abou Dhabi de tourisme et de la culture des Emirats arabes-Unis.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.