MAROC
06/05/2015 08h:11 CET | Actualisé 25/05/2015 09h:55 CET

Attijariwafa Bank: Le DG de la banque, Ismail Douiri, se confie dans "Forbes"

Attijariwafa Bank: Les dessous d'une success story racontés par son co-président
Attijariwafa Bank: Les dessous d'une success story racontés par son co-président

ÉCONOMIE - Dans une interview accordée au magazine économique américain Forbes, le co-président d’Attijariwafa Bank, Ismail Douiri, se confie. Son expérience à la tête de la première banque commerciale du pays, la stratégie bancaire marocaine en Afrique, les perspectives de croissance… Morceaux choisis d’une success story.

De l’importance d’une bonne gestion des employés

"Au début de ma carrière, j’ai eu une expérience professionnelle très frustrante. Juste après, j’ai connu une période très positive et fructueuse avec le même employeur, sur le même projet, mais avec des gestionnaires différents. Cela m'a fait comprendre combien il était important de donner leur chance aux jeunes employés talentueux, et combien leur performance est liée à leur perception d'être écoutés, considérés et pris en charge".

Ce que l’on ne sait pas sur le secteur bancaire au Maroc

"Savez-vous que le secteur bancaire du Maroc, par rapport à son économie, est plus grand que celui de l'Afrique du Sud? Que les deux plus grandes banques marocaines sont chacune plus de deux fois plus grandes (en total des actifs) que la plus grande banque nigériane? Que plus de 62% des adultes au Maroc ont un compte bancaire? Que la Bourse de Casablanca a été fondée en 1929 et, selon les cycles et les mouvements de devises, a été classée entre la 2ème et la 4ème plus grande en Afrique? Le Maroc dispose d'un secteur financier impressionnant que peu de gens connaissent".

Les banques marocaines à la conquête de l’Afrique

"L'Afrique a toujours été très importante pour le Maroc pour des raisons historiques, sociales, culturelles, et religieuses. Depuis le début des années 2000, elle est également devenue très importante pour des raisons économiques. Avec la croissance rapide des économies africaines, de nombreux besoins ont émergé, générant de nouvelles opportunités pour les entreprises partout dans le monde. Les entreprises marocaines ont saisi cette opportunité tôt et ont été aidées par la proximité culturelle forte, une meilleure compréhension du contexte économique, et un soutien clair des autorités nationales".

Croissance et prospérité pour tous

"Selon moi, la poursuite de la croissance économique, si elle est couplée avec les bons principes de gouvernance (transparence, responsabilisation, communication entre les parties prenantes, et un filet de sécurité pour empêcher l'extrême pauvreté), conduit à une croissance inclusive. Une croissance qui va générer une classe moyenne plus en mesure d'éduquer ses enfants que ses parents ne l’ont fait pour elle. Chaque pays, voire chaque communauté, peut atteindre cela de manière différente, en fonction de son histoire, de ses ressources, de ses compétences. Mais je crois que ceux qui finissent par atteindre une croissance inclusive partagent les principes énumérés ci-dessus".

LIRE AUSSI:Attijariwafa bank a réalisé en 2014 un bénéfice net de 4,3 milliards de dirhams

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.